Mardi, 24 Octobre 2017
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow A la Une arrow Déclarations de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, lors de la conférence de presse conjointe avec les ministres des Affaires étrangères du Liban et de Chypre (Beyrouth, 9 novembre 2016)

Déclarations de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, lors de la conférence de presse conjointe avec les ministres des Affaires étrangères du Liban et de Chypre (Beyrouth, 9 novembre 2016)

mercredi, 09 novembre 2016

Déclarations de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, lors de la conférence de presse conjointe avec les ministres des Affaires étrangères du Liban et de Chypre (Beyrouth, 9 novembre 2016)Ν. ΚΟΤΖΙΑS : C’est un grand plaisir pour moi de me trouver ici au Liban que je visite pour la première fois. Il fait beau. Le pays a un nouveau Président. Nous avançons main dans la main dans un esprit d’amitié, avec le regard tourné vers l’avenir de nos trois pays.

A Rhodes, en septembre dernier, nous avons élaboré un agenda positif pour les relations entre Chypre, le Liban et la Grèce et nous continuerons  sur cette voie. Nous pensons que le Liban est le pays qui montre à tous, en Europe, la voie pour régler tous les problèmes du Moyen-Orient. C’est un pays où différentes religions coopèrent et coexistent. Cette diversité donne un élan positif à ce pays qui s’engage pleinement sur la voie de la tolérance et du respect. Nous sommes fiers de poursuivre le même chemin et de coopérer avec le Liban, pays ami, et nous continuerons tout au long de la journée d’échanger des points de vue et d’explorer de nouveaux moyens de coopération. Je vous remercie.

JOURNALISTE : Comment a réagi le gouvernement grec à l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis ?

Ν. ΚΟΤΖΙΑS : Nous voudrions féliciter le nouveau Président des Etats –Unis, M. Trump pour son élection. Nous, en tant que gouvernement grec, avons des relations régulières tant avec le parti des Démocrates  qu’avec celui des Républicains. Nous avons tenu des discussions sur les questions de la région et, à plusieurs reprises, avec  l’équipe de M. Trump,  bien avant les élections. La dernière fois était vers la fin du  mois de septembre.

Le gouvernement grec entretenait toujours de bonnes relations, tout comme chaque gouvernement grec, avec l’Etat et le peuple américains. Nous continuons de veiller à ce que nos relations avec le système politique américain et le peuple américain soient bonnes, stables et constructives. Dans quelques jours nous accueillerons à Athènes, le Président Omaba lequel jouit d’une forte popularité, d’après les sondages effectués à la sortie des urnes. Sa rencontre avec le Premier ministre grec et en général avec le gouvernement grec sera positive et constructive.