Mardi, 12 Décembre 2017
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Évènements - Rencontres arrow Rencontre du ministre délégué aux Affaires étrangères, G. Katrougalos avec le Vice-président du Parti populaire européen, P. Rangel

Rencontre du ministre délégué aux Affaires étrangères, G. Katrougalos avec le Vice-président du Parti populaire européen, P. Rangel

jeudi, 25 mai 2017

Le ministre délégué aux Affaires étrangères, M. Giorgios Katrougalos a rencontré aujourd’hui le Vice-président du Parti populaire européen, l’eurodéputé portugais, M. Paulo Rangel.

Pendant la réunion, des vues ont été échangées sur la coopération entre les parlements nationaux et les institutions européennes ainsi que sur le fonctionnement des parlements nationaux.

M. Katrougalos, dans ses déclarations à l’issue de la réunion, a souligné qu’il était important pour la Démocratie et la survie de l’Union européenne que les citoyens aient le sentiment que leur opinion est prise en considération dans les décisions politiques prises et de manière générale le parcours de l’économie. Ces questions, a indiqué le ministre délégué aux Affaires étrangères, seront abordé lors de la Commission des Affaires constitutionnelles du Parlement européen, avec comme rapporteur M. Rangel, et a indiqué que cela contribuera tout particulièrement à améliorer la qualité de la Démocratie en Europe.

M. Rangel a déclaré que les questions soulevées par la Grèce concernent une dimension plus démocratique s’agissant des questions relevant de l’Union européenne et par le biais du contrôle démocratique qui se fera au Parlement hellénique et au niveau de l’Union.

L’Eurodéputé portugais s’est référé à la proposition de notre pays, que le président de l’Eurogroupe soit en même temps vice-président de la Commission européenne. Ce qui signifie, a-t-il précisé, qu’il devra rendre des comptes au Parlement européen et qu’il visitera les parlements nationaux puisqu’il jouira d’une plus grande légitimation démocratique.

M. Rangel a effectué une visite à Athènes dans le cadre de la délégation de la Commission des Affaires constitutionnelles du Parlement européen, dans le but de renforcer le contrôle parlementaire par le biais des gouvernements nationaux également.