Mardi, 12 Décembre 2017
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Communiqués - Discours arrow Allocution du ministre délégué aux Affaires étrangères, G. Katrougalos lors d’une manifestation du ministère des Affaires étrangères sur la diplomatie économique

Allocution du ministre délégué aux Affaires étrangères, G. Katrougalos lors d’une manifestation du ministère des Affaires étrangères sur la diplomatie économique

mardi, 25 avril 2017

«L’économie grecque sort d’une période sombre de 7 ans, tout en ayant subi une baisse du PIB de 27%, la plus forte enregistrée au niveau mondial, plus forte que lors de la crise de 1929. Mais l’économie est comme un ressort que l’on compresse et il nous appartient, en prenant les décisions qui s’imposent, de donner l’impulsion nécessaire pour que soit valorisée sa dynamique ».

C’est ce qu’a indiqué, entre autres choses, le ministre délégué aux Affaires étrangères, M. G. Katrougalos, lors d’une manifestation de la Direction de la Planification stratégique (Direction B1) du ministère des Affaires étrangères sur la diplomatie économique afin de valoriser les actions visant à renforcer l’extraversion de l’économie grecque.

L’économie grecque, a ajouté M. Katrougalos, entre dans un nouveau cycle sans mesures d’austérité les prochaines années. De nouvelles perspectives s’ouvrent et l’activité économique se développera dans de nouveaux secteurs, comme les aliments et les médicaments. La crise était l’occasion de renforcer l’extraversion de l’économie. Bien entendu, un nouveau modèle de production est nécessaire pour le pays, un projet développé par le ministère de l’Economie. Le ministère des Affaires étrangères s’efforce de coordonner les acteurs co-compétents afin de renforcer l’ouverture à l’international du pays.

Ces derniers temps, des efforts sont consentis en vue de renforcer les échanges économiques avec des pays comme l’Arabie saoudite ou encore l’Iran mais aussi avec des marchés émergents comme l’Indonésie.

Les bureaux des Affaires économiques et commerciales dans nos ambassades à l’étranger sont le principal moteur de la diplomatie économique. Toutefois, la coopération de l’Etat avec les organismes privés est nécessaire en vue de renforcer davantage l’extraversion de l’économie grecque.