Mercredi, 20 Septembre 2017
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Communiqués - Discours arrow Déclaration d’Athènes sur la création du Forum des Civilisations anciennes

Déclaration d’Athènes sur la création du Forum des Civilisations anciennes

lundi, 24 avril 2017

Les ministres des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, Wang Yi, de la République arabe d’Egypte, Sameh Shoukry, de la République hellénique, N. Kotzias, de la République islamique d’Iran, Dr Μohammad Javad Zarif, de la République d’Irak, Ibrahim AL-Eshaiker Al-Jaafari, de la République italienne, Angelino Alfano, le ministre de la Culture de la République du Pérou, Salvador Alejandro Jorge del Solar et la Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères de la Bolivie, Dr Guadalupe Palomeque de la Cruz,

Se référant à l’héritage des grandes civilisations anciennes des Etats qu’ils représentent et à l’impact international de chaque civilisation séparément,

Soulignant que l’impact de ces civilisations, à travers le temps, est omniprésent et demeure actuel à ce jour, en influençant de manière déterminante le parcours de l’humanité,

Estimant que la richesse et le pluralisme des civilisations constituent un important héritage de l’espèce humaine et une contribution accumulative substantielle qui ne cesse d’enrichir la civilisation humaine collective, tout au long de l’histoire, mais aussi à notre époque,

Ayant à l’esprit que les civilisations tout au long du parcours de l’humanité, n’ont jamais cessé d’intéragir et de communiquer entre elles,

Soutenant l’idéal olympique, l’idée de la Trêve olympique ainsi que l’espit sportif et le fair-play en tant que moyens de promotion de la communication, de l’amitié et de la compréhension mutuelle,

Prenant en considération les défis de plus en plus diverses et complexes auxquels est confronté notre monde, tels que le terrorisme, la radicalisation, l’extrémisme, la violence, le racisme, les discriminations raciales, la xénophobie et autres formes d’intolérance connexes,

Se prononçant de manière ferme en faveur des relations amicales et du dialogue continu entre les pays, ainsi qu’en faveur de la nécessité d’une coopération et d’une compréhension internationales en tant que moyens pour relever les défis culturels, sociaux, économiques et politiques,

Soulignant que chaque Etat assume la responsabilité principale de protéger son patrimoine culturel et signalant la contribution positive de la coopération internationale avec l’Etat concerné – suite à la demande de ce dernier et sur la base des priorités y relatives - y compris celle offerte à travers l’UNESCO et d’autres agences, programmes et fonds des Nations Unies, spécialisés en la matière,

Déplorant le fait que les conflits armés sont devenus d’une part, une grave menace pour l’intégrité des monuments du patrimoine mondial et d’autre part, la cause du trafic illégal de biens culturels depuis les régions où des conflits armés font rage,

Demeurant attachés à la prévention et à la lutte contre toute destruction par des actes terroristes, des sites et des biens archéologiques appartenant à un patrimoine culturel élargi,

Soulignant la nécessité d’une coopération plus renforcée en vue de lutter contre et prévenir de manière efficace le trafic illégal de biens culturels et d’assurer leur rétablissement et restitution en toute sécurité dans leurs pays d’origine,

Rappelant les résolutions y relatives du Conseil de sécurité de l’Assemblée générale des Nations Unies sur la protection et la préservation du patrimoine et des biens culturels, ainsi que les résolutions y relatives de la Conférence générale de l’UNESCO,

Réaffirmant leur soutien sans faille au rôle primordial de l’UNESCO dans la promotion de la protection et de la préservation du patrimoine culturel,

Reconnaissant la civilisation et la diplomatie culturelle en tant que puissances douces intelligentes mais aussi en tant qu’éléments essentiels des relations internationales et convenant que la civilisation peut et doit se développer davantage en tant que facteur de croissance économique,

Ont souligné :

La nécessité de renforcer le dialogue entre les civilisations à travers une communication et une coopération continues, dans le but de promouvoir la compréhension, la reconnaissance et la tolérance entre civilisations et peuples.

L’importance de l’usage du dialogue entre les civilisations en tant qu’instrument puissant de la diplomatie, contribuant à combler les écarts et au renforcement de la compréhension mutuelle.

La promotion de l’Initiative Belt and Road pour la coopération internationale, entre autres, laquelle jouera un rôle important dans le renforcement du dialogue culturel et resserrera les liens entre les peuples.

Leur volonté de renforcer la coopération sur des questions culturelles, entre les Etats participants, dans le but de stimuler le développement social et économique durable de chaque membre du Forum des Civilisations anciennes.

Ils sont convenus :

De créer le Forum des Civilisations anciennes (ACForum) avec la participation des pays suivants :

Bolivie, Chine, Egypte, Grèce, Iran, Irak, Italie et Pérou, en tant que plateforme de dialogue et de coopération culturelle entre les Etats participants.

Le Forum sera ouvert à des élargissements futurs sur la base d’un consensus.

D’encourager les contacts entre les Etats participants à travers des échanges culturels et la coopération dans tous les domaines connexes.

D’engager un dialogue et de mener des consultations dans le but d’élaborer des positions coordonnées au cas où des questions d’importance majeure surgiraient concernant la protection du patrimoine culturel, au sein des organisations internationales y relatives, telles que l’UNESCO.

D’examiner les moyens appropriés permettant de renforcer les efforts du ACForum visant à optimiser l’usage de la civilisation en tant qu’instrument efficace au service de la diplomatie moderne.

De coopérer de la façon appropriée et en coordination avec l’UNESCO en vue de sauvegarder le patrimoine historique et culturel des membres du Forum des Civilisations anciennes.

Les Etats participants sont convenus d’organiser chaque année une Conférence ministérielle du Forum des Civilisations anciennes. La présidence de la Conférence ministérielle sera exercée à tour de rôle par les Etats participants.

La prochaine Conférence ministérielle aura lieu en Bolivie en 2018. Le Pérou s’est dit prêt à accueillir la conférence annuelle en 2020 et l’Irak en 2021.