Mercredi, 29 Mars 2017
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Communiqués - Discours arrow Discours de G. Amanatidis, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, lors de la manifestation intitulée « 17 Objectifs de Développement durable » (Observatoire des Organisations internationales et de la Mondialisation, 16 mars 2017)

Discours de G. Amanatidis, Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, lors de la manifestation intitulée « 17 Objectifs de Développement durable » (Observatoire des Organisations internationales et de la Mondialisation, 16 mars 2017)

vendredi, 17 mars 2017

Mesdames et messieurs,

C’est un grand plaisir pour moi de me trouver aujourd’hui ici pour apporter ma propre contribution au débat sur les 17 Objectifs de Développement durable (ODD) de l’ONU et les initiatives y relatives qui doivent être prises tant au niveau national qu’international en vue d’atteindre lesdits objectifs d’ici à 2030. Il s’agit d’objectifs universels portant sur l’ensemble de l’activité humaine et par conséquent sur l’ensemble des droits de l’homme, tels que ceux-ci sont exprimés au niveau de la société, de l’économie et de l’environnement.

Les Objectifs de Développement durable (ODD) donnent une large définition du développement durable en couvrant des thèmes comme la pauvreté, l’égalité entre les sexes, la santé, l’éducation, la bonne gouvernance, l’immigration, le changement climatique et la protection de l’environnement.

Par conséquent, au processus de la réalisation des ODD doivent participer de nombreux domaines différents de l’administration publique lesquels doivent coordonner leurs actions ainsi que d’autres organismes, comme l’Autorité statistique grecque, le secteur privé et la société civile. Dans ce cadre, la manifestation d’aujourd’hui constitue une excellente opportunité pour évoquer les initiatives gouvernementales prises jusqu’à ce jour en vue de réaliser ces objectifs en tant que partie de notre planification élargie en matière de développement, ainsi que les prochains pas à franchir.

Mesdames et messieurs,

Tout le monde sait que le développement juste et durable se trouve au cœur de notre effort en tant que gouvernement, servant de moyen pour la réorganisation de toutes les forces du pays qui ont été durement touchées par la récession prolongée et l’imposition de douloureuses mesures d’austérité budgétaire. Etant bien conscients que la distance qui nous sépare de chacun des 17 objectifs de Développement durable est en effet la distance que nous devons parcourir en vue d’assurer à nos citoyens un niveau de vie décent, a eu lieu, sur l’initiative du Bureau de coordination des affaires institutionnelles, internationales et européennes du Secrétariat général du gouvernement, la réunion d’ouverture du réseau interministériel de coordination sur les Objectifs de développement durable (ODD), avec la participation de 50 hauts fonctionnaires de l’administration publique.

L’objectif de ladite réunion n’était autre que la planification et l’identification commune des étapes principales et du calendrier en vue de la réalisation des objectifs au niveau national. A la réunion ont assisté des hauts fonctionnaires du Bureau de coordination des affaires institutionnelles, internationales et européennes, du ministère des Affaires étrangères (Direction de la coopération au développement – YDAS -3) et de l’Autorité statistique grecque (ELSTAT) qui ont à leur tour briefé les participants sur la situation relative à la mise en œuvre des ODD, au niveau européen et national.

Dans le même temps, les organisateurs de la réunion ont présenté la feuille de route pour la réalisation des objectifs au niveau national et ont été débattues des questions ayant trait à la façon dont les hauts fonctionnaires de l’administration publique dresseront le bilan de la situation actuelle, au processus d’enregistrement des moyens législatifs et politiques servant à l’atteinte/intégration des objectifs par champ d’activité et par étape de réalisation desdits objectifs ainsi que des questions liées à la hiérarchisation des objectifs conformément aux priorités de chaque ministère.

A l’occasion de l’identification et de la hiérarchisation des objectifs qui a eu lieu au début du mois (7 mars), une réunion s’est de nouveau tenue sur la cohésion de la politique pour ce qui est de la réalisation des Objectifs de Développement durable, puisque la cohésion de la politique joue un rôle déterminant pour la réalisation d’un Objectif à travers l’atteinte d’autres Objectifs. A titre d’exemple, la réalisation de l’objectif « eau » contribue à la réalisation de l’objectif « sécurité alimentaire » ou de l’objectif « santé », tous ces objectifs étant en interaction.

Outre notre participation aux efforts consentis au niveau mondial en vue d’atteindre les Objectifs de Développement durable, le développement juste et viable est considéré depuis longtemps comme une priorité par le Premier ministre lui-même, Alexis Tsipras. Et ce, car « la vision du développement juste prévoit l’intégration progressive dans le marché du travail de toute cette main d’œuvre qui se trouve dans la zone grise du chômage et permet une redistribution en faveur de tous ceux qui ont subi ces dernières années les conséquences les plus lourdes de l’imposition des mesures d’austérité douloureuses ».

Notre pays s’est trouvé perdu dans les méandres d’une crise humanitaire sans précédent qui a influé sur le niveau de vie, les droits de l’homme, les libertés individuelles et l’environnement.

A travers la réalisation des Objectifs de Développement durable, nous sommes prêts à répondre activement au besoin mondial et à relever notre défi national : mettre fin à la récession, en renouant avec la croissance qui sera au service de tous et pas seulement à celui de quelques privilégiés.

Je vous remercie.