Lundi, 23 Octobre 2017
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Communiqués - Discours arrow Point de presse de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, à sa sortie de la Conférence internationale sur Chypre (Crans-Montana, 5 juillet 2017)

Point de presse de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, à sa sortie de la Conférence internationale sur Chypre (Crans-Montana, 5 juillet 2017)

mercredi, 05 juillet 2017

N. KOTZIAS : Comme la plupart des participants l’ont constaté, la négociation n’est pas allée aussi loin que nous l’aurions souhaité. Nous avons perdu un temps précieux et cela explique la raison pour laquelle les Premiers ministres ne viendront pas. Comme vous avez pu le constater, certains voulaient faire pression pour faire venir les Premiers ministres, sans que les conditions nécessaires soient remplies et finalement la raison l’a emporté. J’ai de nouveau mis à la table des discussions la nécessité de mener une négociation spécifique sur le mécanisme d’application et de suivi, sur les armées et la façon dont ces armées se retireront ainsi que sur une série d’autres questions que j’avais soulevées. Nous perdons énormément de temps sur des questions secondaires. J’espère que demain avec l’aide de la sagesse du Secrétaire général de l’ONU, nous pourrons engager un débat sur des questions plus substantielles.

JOURNALISTE : Vous avez fait une proposition. Est-ce qu’il y a eu une réaction de la part de la partie chypriote grecque ?

N. KOTZIAS : Je comprends que le Président, la partie chypriote grecque, est en train d’élaborer une série spécifique de propositions. Il soumettra ces propositions. Nous avons, à mon avis, nous aussi élaboré un bon texte, expliquant les raisons pour lesquelles les Traités d'alliance et garanties devront être supprimés. C’est un texte bien rédigé et demain M. Eide le remettra au Secrétaire général.

JOURNALISTE : Est-ce qu’il y a des signes révélant un éventuel changement d’attitude de la partie turque ?

N. KOTZIAS : Je pense qu’il faut travailler pour la changer.