Samedi, 21 Octobre 2017
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Communiqués - Discours arrow Réponse du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Stratos Efthymiou à une question de la presse concernant la déclaration faite aujourd’hui par le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères

Réponse du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Stratos Efthymiou à une question de la presse concernant la déclaration faite aujourd’hui par le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères

vendredi, 03 février 2017

En réponse à une question de la presse concernant la déclaration faite aujourd’hui par le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Stratos Efthymiou a déclaré :

« Un violateur par excellence systématique du droit international ne peut nous donner des leçons de respect de la légalité internationale.

Le violateur qui, en un seul jour seulement, commet 138 infractions et effectue 10 survols au-dessus des îles grecques et profère des menaces contre notre souveraineté nationale et son exercice sans entraves, n’en a pas le droit.

La Grèce ne renoncera jamais, et à l’égard de qui que ce soit, à son droit de prendre les mesures appropriées pour sa défense légitime et la protection de sa souveraineté et intégrité territoriale, sur la base des dispositions de la Charte des Nations Unies.

D’ailleurs, la Turquie en tant que partie non contractante au Traité de Paris signé en 1947 entre l’Italie et les Alliés, conformément auquel les îles du Dodécanèse ont été cédées à la Grèce en pleine souveraineté, ne dispose d’aucun droit en vertu de ce Traité, qui constitue pour la Turquie "res inter alios acta" ».