Vendredi, 20 Octobre 2017
greek english french
Accueil arrow Le Ministère arrow Structure arrow Archives historiques et diplomatiques arrow Les Archives Aujourd hui arrow Archives cinématographiques et départements rattachés (archives photographiques, centre de numérisation)

Archives cinématographiques et départements rattachés (archives photographiques, centre de numérisation)

Les Archives cinématographiques du ministère ont été inaugurées en mars 2000 par le Président de la République Constantinos Stephanopoulos). Elles ont pour objectif de contribuer à la préservation, à la promotion et à la valorisation du patrimoine audiovisuel de la Grèce, en reconnaissance de l’importance majeure de la documentation audiovisuelle pour l’histoire politique, diplomatique, sociale et culturelle du pays.

Le matériel des Archives comprend environ 70 heures de films d’actualités sur la Grèce et le reste du monde, des films de propagande et des extraits de documentaires anciens et rares. A titre d’exemple, on peut citer les films des frères Lumieres et Manakias et des reportages sur les Guerres balkaniques, la Révolution russe et la Première guerre mondiale, le riche matériel portant notamment sur la Campagne d’Asie Mineure, la période de l’entre-deux-guerres en Grece et en Europe, la Seconde guerre mondiale et la Guerre civile grecque, la dictature des colonels, l’invasion de Chypre par la Turquie, la restauration de la démocratie et les premières années du nouveau régime en Grèce.

Les Archives cinématographiques du ministère ont fourni du matériel pour de nombreux documentaires grecs et étrangers, pour des programmes de radio et télévision et pour des présentations artistiques et cérémonies commémoratives, aidant ainsi autant que possible à promouvoir l’histoire de la Grèce.

Dans la période 2001-2006, une journée académique intitulée « Le témoignage de l’image cinématographique » a été organisée chaque année pour étudier les œuvres de grands metteurs en scène grecs. La conférence inaugurale a été consacrée aux « Sources et commentaires historiques dans l’œuvre cinématographique de Lakis Papastathis ». Elle a été suivie en 2002 par « Réalité et mythe dans l’œuvre artistique de Lefteris Xanthopoulos, en 2003 par « Immigration à l’écran », en 2004 par « Représentations de la guerre au cinéma grec », en 2005 par « Histoire et politique dans l’œuvre de Pantelis Voulgaris » et en 2006 par «  L’image cinématographique comme pièce de documentation »..

En outre, les Archives cinématographiques ont créé le Service des Archives des documentaires en collaboration avec des producteurs indépendants et des institutions comme le Centre grec des documentaires. Ce service a pour objet de collecter et classer des documentaires grecs récents ou plus anciens, ainsi que des documentaires internationaux présentant un intérêt pour l’histoire de la Grèce. Les titres collectés (plus de 800) sont enregistrés dans la base de données électronique, avec une description des films à l’aide de mots-clés et des éléments biographiques sur le réalisateur. Cette méthode facilite la tâche aux chercheurs qui souhaitent étudier et utiliser les documentaires grecs.

Il convient de noter que les Archives cinématographiques a rassemblé la documentation susmentionnée pour les besoins de la recherche et en aucun cas à des fins commerciales. Elles fournissent des informations essentielles et les moyens de communication nécessaires aux réalisateurs et producteurs, assurant ainsi la promotion des films documentaires en Grèce et à l’étranger.

Les Archives cinématographiques restent fermées pour le public dès 2007.

Les Archives photographiques du ministère constituent une subdivision des Archives cinématographiques. Elles possèdent une collection de plus de 50.000 photos, couvrant la période de la fin du XIXe siècle à nos jours. Ces photos concernent toute une série d’événements diplomatiques, politiques, sociaux ou culturels de l’histoire contemporaine de la Grèce, des manifestations organisées par les Grecs de l’étranger, etc. Elles sont classées, identifiées et décrites dans une base de données électronique et par ailleurs numérisées par un laboratoire spécialisé. Ce laboratoire est également chargé du traitement et de la reproduction de documents et de cartes du Service des archives diplomatiques et historiques. En attendant que le classement du matériel photographique soit achevé, l’accès aux Archives photographiques est limité aux fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères.

Dernière mise à jour mardi, 02 avril 2013