Mardi, 27 Juin 2017
greek english french
Accueil arrow Services arrow Espace Citoyens arrow Service de traduction

Service de traduction

Le Service de Traduction a pour mission de traduire officiellement des documents publics et privés. Les documents publics étrangers ne sont reçus que s’ils sont certifiés par l’Apostille, au cas où ils proviennent de l’autorité d’un pays signataire de la Convention de la Haye du 5 octobre 1961, laquelle a été ratifiée par la Loi 1497/1984 (J.O. no. 188/ Fasc. A), ou, dans tous les autres cas s’ils sont visés par l’Autorité consulaire hellénique du pays d’origine du document ou par l’Autorité consulaire de ce pays en Grèce et, ensuite, par la Section des Légalisations du Centre d'aide aux citoyens et aux Grecs de l’étranger (KEPPA) du ministère des Affaires étrangères ou par le Bureau des Légalisations du Service des Relations Internationales (Y.DI.S.) de Thessalonique (Dioikitirio) (pour la légalisation de la signature des employés accrédités des Autorités diplomatiques et consulaires étrangères en Grèce).

Pour ce qui concerne les documents établis par l’Albanie, la Géorgie, le Kirghizistan, la Mongolie et le Pérou, soit des pays pour lesquels la République Hellénique a émis des réserves quant à leur adhésion à la Convention de la Haye, et pour autant que lesdites réserves ne soient pas levées, la légalisation de ces documents ne pourra être faite que par l’Autorité consulaire compétente. Pour les pays n’étant pas partie à la Convention de la Haye, une légalisation d’une Autorité consulaire hellénique est nécessaire.

Si le document est délivré par une Autorité diplomatique ou consulaire étrangère en Grèce, une légalisation du KEPPA du ministère des Affaires étrangères ou, en raison de la compétence territoriale, de l’Y.DI.S.) à Thessalonique est nécessaire, à l’exception des cas où le document n’est pas soumis à légalisation au titre d’un accord bilatéral ou multilatéral engageant la Grèce (ex. Convention de Londres).

Les documents publics helléniques destinés aux pays étrangers ne sont reçus que s’ils sont présentés en original ou en copies certifiées conformes par l’émetteur. L’autorité émettrice devra informer les intéressés, sur la base des circulaires en vigueur du ministère de l’Intérieur, sur la procédure de légalisation appropriée en fonction du pays de destination finale de ces documents. Dans tous les cas, la responsabilité de la légalisation des documents grecs qui seront envoyés à l’étranger incombe uniquement à la personne demandant la traduction.

Plus particulièrement, lorsque le document public hellénique est destiné à un pays signataire de la Convention de la Haye, il doit être certifié par l’Apostille; sinon (ou si la République Hellénique a émis des réserves au sujet du pays en question), le document devra être légalisé par l’Autorité publique compétente de la Grèce quant à l’authenticité de la signature de l’organe compétent et, ensuite, par la Section des Légalisations du Centre d'aide aux citoyens et aux Grecs de l’étranger (KEPPA) du ministère des Affaires étrangères ou par le Bureau des Légalisations du Service des Relations Internationales (Y.DI.S.) de Thessaloniki.

Comme documents publics sont considérés les actes énoncés par la Convention de la Haye.

Horaires d'ouverture au public 09h-13h lundi-vendredi

Numéros de contact:
Tel: 210 - 32.85.711 & 210 - 32.85.712

Fax: 210-3285777

Note:
Le Service des Traductions ne certifie que l’authenticité de la signature des traducteurs. Les traducteurs sont responsables de la traduction.

Les traductions sont timbrées et agrafées avec les documents déposés en vue d’être traduits de sorte à composer un ensemble unique. Des copies de la traduction peuvent être requises lors de la demande initiale. La traduction de textes protégés par des droits d’auteur n’est pas prise en charge.

Les personnes demandant à faire traduire des titres d’études, des pièces d’identité, des passeports ou des permis de conduire sont priées de produire ces documents seulement sous forme de copies certifiées conformes.
Les copies des titres d’études helléniques sont certifiées conformes par l’autorité émettrice, les Centres de Service des Citoyens (KEP) et les Administrations Publiques,

Le Service des Traductions offre des services de traduction dans les langues suivantes:

Albanais Croate Hongrois Polonais Turc
Allemand Espagnol Italien Portugais
Anglais Flamand Moldave Roumain
Arabe Français Néerlandais Russe
Bulgare Géorgien Ukrainien Serbe

Coût de la traduction:
En vertu de l’arrêté n° F093.29/AS1057/26.02.07 du ministre adjoint des Affaires Etrangères (J.O. n° 348/B du 13 mars 2007), les frais par page de traduction ainsi que les catégories des documents – applicables depuis le 19 mars 2007 – sont fixés comme suit :


Catégories de documents et prix par page de traduction

CATÉGORIE Délai usuel –
Demande régulière
Délai bref-Demande urgente
Α 8,50€ 12,00€
Β 9,50€ 14,00€
C 14,00€ 20,00€
D 15,00€ 21,00€


Demandes présentées par le biais de la Division de Correspondance:


Les personnes ne pouvant se rendre au Service de Traduction peuvent envoyer directement leurs documents à traduire en utilisant les services de transport rapide de la Poste hellénique (ELTA) ou de sociétés privées de leur choix en s'acquittant des frais y relatifs et en donnant à l'employé du service de livraison rapide les instructions nécessaires. Après s’être assurées de l’existence des légalisations nécessaires, les personnes intéressées remettent leur demande, les documents et la copie de la traduction à l’employé du service de livraison rapide, qui transmet alors les documents au Service de traduction. Par la suite, il les réceptionne le jour défini sur le reçu. Force est de noter que la légalisation apposée sur une page à part est considérée comme une page supplémentaire à traduire. Les étrangers doivent accompagner leur demande d’une pièce justifiant de leur séjour légal dans le pays (loi 3386/2005, art. 84, par. 1).

DEMANDE PDF imprimable

Adresse de livraison:
SERVICE DE TRADUCTION (METAFRASTIKI YPIRESSIA)
ARIONOS 10 (PSYRRI)
10554 ATHENE

Dernière mise à jour jeudi, 30 mars 2017