Lundi, 23 Octobre 2017
greek english french
Accueil arrow Politique Étrangère arrow Questions spécifiques de politique étrangère arrow Les Relations Gréco-Turques arrow Dossiers thématiques arrow La communauté grecque et ses institutions à Constantinople, Imvros et Ténédos.

La communauté grecque et ses institutions à Constantinople, Imvros et Ténédos.

Questions relatives à l’éducation

L’instruction de la communauté grecque est expressément visée aux articles 40 et 41 du Traité de Lausanne. Les dispositions y relatives ont été complétées par l’Accord sur l’Éducation de 1951 et le Protocole sur l’Éducation de 1968 conclus entre la Grèce et la Turquie.

Mais, les autorités turques mettent systématiquement un frein au bon fonctionnement des écoles des minorités. Une série d’actions entreprises de longue date et de manière délibérée de l’administration turque vis-à-vis de la minorité grecque a conduit a) à la réduction des effectifs scolaires qui sont tombés d’environ 7 000 en 1960 à quelque 250 aujourd’hui, b) à la détérioration du niveau d’enseignement dispensé et c) à la fermeture de nombreuses écoles.

Force est de signaler une évolution positive ne constituant toutefois qu’un cas isolé : la réouverture depuis l’année scolaire 2013-2014 de l’école primaire à Aghioi Theodoroi à Imbros ainsi que la réouverture depuis l’année scolaire 2015-2016 des établissements d’enseignement secondaire. Par conséquent, pour la première fois après 50 ans, la minorité peut désormais avoir accès à un enseignement de premier et de deuxième degré.



Dernière mise à jour jeudi, 30 mars 2017