Samedi, 21 Octobre 2017
greek english french
Accueil arrow Politique Étrangère arrow La Grèce dans l’UE arrow Relations extérieures – Elargissement

Relations extérieures – Elargissement


Serbie

La Serbie a signé un Accord d'association et de stabilisation avec l'UE en 2008. Ledit accord n'est entré en vigueur qu'en 2013 car sa ratification par l'ensemble des Etats membres était en suspens. Jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Accord d'association et de stabilisation avec la Serbie, les relations entre cette dernière et l'UE étaient régies par l'accord intermédiaire qui est entré en vigueur en 2010. Par ailleurs, après la prise des mesures de réforme appropriées par Belgrade, l'UE a décidé le 19 décembre 2009 de libéraliser le régime de visas pour les ressortissants serbes.

La Serbie est un pays candidat à l'adhésion depuis mars 2012 et a entamé les négociations d'adhésion le 21 janvier 2014 au cours de la Présidence hellénique.

Les deux premiers chapitres dans le cadre des négociations d'adhésion de la Serbie ont été ouverts lors de la Conférence intergouvernementale tenue le 14 décembre 2015. Il s'agit des chapitres 32 « Contrôle budgétaire » et 35 « Autres questions », dans le cadre duquel est examinée la normalisation des relations entre Belgrade et Pristina. 

Dans le Rapport de suivi sur la Serbie en novembre 2015, la Commission européenne a souligné que la Serbie demeurait toujours attachée à son objectif stratégique d'adhésion à l'UE et continuait d'honorer ses obligations émanant de l'Accord de stabilisation et d'association en créant de bons antécédents en matière d'application (track record).  La Grèce a par ailleurs reconnu que le pays avait fait des pas importants dans son parcours d'adhésion ce qui devrait conduire à l'ouverture des premiers chapitres comme cela a été le cas lors de la Conférence intergouvernementale du 14 décembre.

Notre pays soutient le parcours d'adhésion de la Serbie et est en faveur de la promotion des négociations d'adhésion en fonction des progrès réalisés par le pays pour ce qui est du respect des critères et des modalités fixés par le processus d'adhésion sur la base du principe des avancées propres et du rythme d'adaptation du pays à l'acquis communautaire.

Par ailleurs, dans le cadre de notre soutien tangible à la Serbie, un protocole bilatéral de coopération a été signé le 31 juillet 2010 avec la partie serbe portant sur le transfert de savoir-faire et l'accélération du parcours d'adhésion du pays vers l'UE.


Dernière mise à jour mercredi, 20 janvier 2016