Dimanche, 22 Octobre 2017
greek english french
Accueil arrow Politique Étrangère arrow La Grèce dans l’UE arrow Relations extérieures - Politique européenne de Voisinage

Relations extérieures - Politique européenne de Voisinage


Politique européenne de Voisinage- Dimension méridionale

La Dimension méridionale fait partie de la Politique européenne de voisinage (PEV) et concerne neuf pays de la Méditerranée du sud (Egypte, Algérie, Jordanie, Israël, Liban, Libye, Maroc, Syrie, Tunisie) et la Palestine. Ce partenariat a été mis en place en 2004, le principal objectif étant d'éviter l'émergence de nouvelles lignes de division entre l'Union européenne élargie et ses voisins méridionaux, ainsi que de renforcer la prospérité, la stabilité et la sécurité de tous.

L'approche de l'UE à l'égard des pays méditerranéens revêt un caractère double, bilatéral et multilatéral. La Dimension méridionale de la PEV est appliquée, au niveau bilatéral, à travers une série d'accords, les Accords d'association. Les Plans d'action moyennant lesquels sont fixées les priorités à court et à long terme dans le domaine des réformes politiques et économiques revêtent également une importance majeure. Au niveau multilatéral,  la Dimension méridionale de la PEV est enrichie par des initiatives de coopération régionale entreprises dans le cadre de l'Union pour la Méditerranée (UpM) qui a succédé au Processus de Barcelone.

En 2011, dans le sillage des bouleversements engendrés par le « Printemps arabe », la PEV a été révisée. La principale innovation au niveau de la méthodologie a été la publication, sous la responsabilité de la Commission européenne et du Service européen d'action extérieure, des Rapports annuels dans lesquels est enregistré et évalué le parcours de rapprochement de chaque pays partenaire avec l'UE. Force est de signaler que l'UE porte son assistance en fonction des besoins particuliers, des priorités et des progrès réalisés par chaque partenaire méridional, tandis que la récompense est un moyen d'incitation particulièrement encouragé dans le cadre cité ci-dessus, pour les partenaires qui procèdent à des réformes démocratiques.

La Grèce accorde une importance particulière à la Dimension méridionale de la PEV et encourage fermement les partenaires des pays méditerranéens à intensifier leurs efforts en vue de consolider les réformes démocratiques et le développement socio-économique en valorisant pleinement tous les instruments mis à disposition par la PEV.

Les développements majeurs qui ont eu lieu ces dernières années dans les pays du Voisinage de l'UE ont donné lieu à une nouvelle révision de la PEV. La nouvelle révision a été achevée avec la publication d'une Communication conjointe de la SEAE et de la Commission européenne (18 novembre 2015) suite à une large consultation publique. Lors de sa réunion le 14 décembre 2015, le Conseil des Affaires étrangères a adopté les Conclusions y relatives.

La PEV révisée met l'accent sur une approche sur mesure (tailor-made approach) à l'égard des pays partenaires du Voisinage ainsi que sur la mise en place d'une dimension « sécurité ».

Plus particulièrement, la mise en place d'une dimension « sécurité » dans le cadre de la PEV ouvre la voie au développement, le cas échéant, des synergies entre la PEV et la Politique étrangère et de sécurité commune / Politique de Sécurité et de Défense commune (PESC/PSDC) afin de lutter contre les crises qui tourmentent le Voisinage.

La croissance économique ayant comme objectif la stabilité, le soutien à la jeunesse, notamment à travers l'éducation et l'emploi, le partenariat avec la société civile, la migration, la mobilité et l'énergie figurent parmi les domaines de priorité de la PEV révisée.

Dans le cadre de la PEV révisée, un rôle particulier est réservé à l'Union pour la Méditerranée en tant qu'acteur qui pourrait insuffler un nouvel élan à la coopération régionale dans la région.

La Grèce a activement participé au débat y relatif puisque notre pays entretient des liens traditionnels avec les pays de l'Afrique du nord et du Moyen-Orient, un élément qui permet de mieux comprendre les conditions ainsi que de maintenir ouverts les canaux de communication avec les acteurs régionaux. 

Notre pays a soumis avec l'Espagne, le Portugal, Chypre, Malte, la France, la Slovénie des propositions ayant trait à la révision de la PEV. Ces propositions partent du principe que la PEV ne constitue pas une construction statique, mais, au contraire, un cadre en constante évolution dans le façonnement duquel l'actualité changeante doit être prise en compte. Dans ce cadre, l'accent est mis sur l'importance que revêtent les évolutions dans les pays du Voisinage, lesquelles ont, à tous les égards, un impact direct sur l'espace européen, s'agissant, entre autres, des questions sociales, économiques et environnementales.

Dans ce contexte, la Grèce a récemment adhéré au Centre de Marseille pour l'intégration en Méditerranée (CMI). Il s'agit d'un acteur international qui siège à Marseille et qui met en œuvre, avec le soutien de la Banque mondiale, des programmes dans des domaines d'intérêt méditerranéen régional.



Dernière mise à jour lundi, 18 janvier 2016