Lundi, 22 Mai 2017
greek english french

Balkans occidentaux

L'Histoire de la Grèce est corrélée à l'Histoire des Balkans, une région dans laquelle la Grèce a joué un rôle majeur au fil des siècles.

Du point de vue historique, les Balkans sont censés être une région volatile et le plus récent conflit dans la région – le dernier espère-t-on – éclata au tournant du 21e siècle à la suite de la dissolution de la Yougoslavie.

La situation actuelle en Bosnie-Herzégovine ainsi que la question du Kosovo et du nom de l’Ancienne République yougoslave de Macédoine sont la conséquence de la désintégration de la Yougoslavie.

En tant qu'ancien membre de l'UE (1981), de l'OTAN (1952) et autres institutions euro-atlantiques, la Grèce aspire à la consolidation de la stabilité, de la sécurité et de la croissance dans la région par l'établissement de relations de bon voisinage et du respect des principes fondamentaux de l'ordre et du droit international, tels que définis dans la Charte des Nations-unies, ainsi que par la pleine intégration de tous les pays des Balkans aux institutions européennes et euro-atlantiques.

Dans un tel contexte, la politique régionale de la Grèce pour les Balkans s’articule autour des axes suivants :

  • Le développement régional par le biais de l’usage optimal des plateformes régionales existantes ainsi que des mécanismes européens. La Grèce contribue à la croissance régionale par le biais de l’ESOAB, du Conseil de coopération régionale et de diverses plateformes de coopération bilatérales et trilatérales dont elle assure la promotion avec les partenaires et Etats dans la région. Dans ce cadre, suite à l’ initiative du Ministre des Affaires Etrangères, M. Nikos Kotzias, une rencontre quadripartite a eu lieu, entre la Grèce l’ Albanie, la Bulgarie et l’ ARYM, sur le thème de la coopération transfrontalière (Τhessaloniki, 21-22.4.2016).
  • Un rôle politique renforcé pour le Processus de coopération de l’Europe du Sud-est (SEECP) qui permettra aux pays de la région d’assumer leur part de responsabilité en relevant les défis régionaux. Le Processus de coopération de l’Europe du Sud-est renforcé au niveau politique servira d'antichambre pour les pays de la région afin qu’ils se préparent à adhérer à l’UE.
Dernière mise à jour jeudi, 19 janvier 2017