Jeudi, 23 Novembre 2017
greek english french

Mer Noire

Des liens historiques datant depuis des siècles unissent la Grèce et la région élargie de la Mer Noire. Par ailleurs, de nombreuses villes monumentales près de la région de la Mer Noire sont liées à l’histoire de l’hellénisme à travers les siècles, des villes telles que Yalta, Trébizonde, Constantinople, Marioupol, Costanza, Sébastopol et autres.

La communauté grecque vivant dans les pays côtiers de la Mer Noire demeure à ce jour nombreuse et sert de « trait d’union vivant » entre la Grèce et ces pays. Afin de maintenir sa présence nationale et culturelle, la Grèce a une présence culturelle très active à travers le financement d’une série de centres culturels ainsi que de centres et départements d’enseignement de la langue grecque dans les établissements universitaires tandis que dans les régions où est concentrée une nombreuse population grecque il y a des écoles grecques qui opèrent au sein des associations locales de la communauté grecque. Les visites des membres de la communauté grecque en Grèce, les visites des professeurs de la langue grecque dans ces pays ainsi que les manifestations et les échanges culturels viennent confirmer et renforcer la présence grecque.

La Grèce a également une présence économique importante ainsi que des intérêts dans la région de la Mer Noire. Ses exportations vers les pays de la région représentent 20% de l’ensemble des exportations grecques.

La politique étrangère grecque dans cette région est exercée à travers l’établissement de liens et d’une coopération avec les Etats et les peuples de la Mer Noire. La Grèce soutient la consolidation de la stabilité dans la région et sa contribution dans ce sens a été encore plus importante pendant la Présidence hellénique en 2009 et sa participation à la Troïka en 2010 de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) .

Dans le cadre de l’Union européenne, la Grèce promeut et soutient des politiques contribuant non seulement à la croissance économique de la région, mais aussi au rapprochement entre l’Europe et ces pays. Par ailleurs, la Grèce a été l’une des pionnières dans l’élaboration de la Politique européenne de voisinage (PEV) et soutient tant la Synérgie de la Mer noire, que le Partenariat oriental (PO) qui a récemment été mis en place.

L’Organisation de la Coopération économique de la Mer noire dont la Grèce a été un membre fondateur joue un rôle particulièrement important dans la coopération interrégionale dans la région élargie.

Aujourd’hui, la Grèce constitue le principal bailleur de fonds de l’ensemble des instances de l’Organisation. Sa contribution financière est devenue encore plus importante après la décision de créer un Fonds de développement hellénique de l’OCEMN financé à hauteur de 2 millions d’euros versées sur une période de quatre ans par contributions annuelles égales de 500 000 euros. En outre, en Grèce siègent deux des organes associés de l’OCEMN : la Banque de Commerce et de Développement de la Mer noire (Thessalonique) et le Centre international de recherches de la Mer noire (Athènes).

Dans le cadre de l’OCEMN, la Grèce entreprend d’importantes initiatives et soutient le développement de projets régionaux importants en faveur du développement durable de la région. Des projets tels que l’autoroute périphérique de la Mer noire et l’extension des autoroutes maritimes.

ΙΙ. La Présidence hellénique de l’OCEMN (1.7-31.12.2014)

Notre pays assume la Présidence de l’OCEMN, après sa Présidence du Conseil de l’UE –dont le succès a été communément admis – laquelle a axé son attention, du point de vue thématique, sur les moyens qui permettraient à l’Europe de sortir de la crise économique à travers la croissance et la création d’emplois.

La Présidence hellénique de l’OCEMN (1.7-31.12.2014)

Tout en s’inspirant de ces préoccupations, le « slogan » choisi « Building Support for Economic Cooperation» dont les initiales forment l’acronyme BSEC (OCEMN) atteste de la volonté marquée de la Grèce de mettre en place un dispositif de soutien au sein l’OCEMN visant à une coopération économique plus efficace entre ses membres.

L’emblème de la Présidence est la trière ancienne symbolisant le moyen de communication entre les peuples de la Mer noire datant déjà de l’antiquité, dans le but est de développer le commerce et de diffuser la civilisation.

Les efforts de la Présidence hellénique seront axés sur :

  • La mise en valeur de l’OCEMN en tant que le forum approprié pour la coopération économique, à travers la mise en place des projets spécifiques.
  • Le transfert de l’expérience et de l’expertise appropriées en vue de façonner la dimension opérationnelle de l’Organisation et notamment celle de l’Unité de gestion des projets (Project Management Unit) dont la création est actuellement en cours au sein du Secrétariat international permanent de l’OCEMN.
  • La mobilisation des ressources financières nécessaires en vue de soutenir cette dimension opérationnelle de concert avec les Etats membres, l’Union européenne et d’autres organisations de financement internationales.

Plus particulièrement, ces priorités portant sur la coopération sectorielle, dans le cadre de laquelle se tiendront les Réunions ministérielles y relatives, seront axées sur:

  • La gestion des crises en matière de santé (health emergency management) à travers la création d’un Réseau de coopération entre les Etats membres de l’OCEMN.
  • La relance de la coopération visant au développement des transports, routiers et maritimes, respectueux de l’environnement (green transport), notamment à travers l’achèvement des projets de l’Autoroute circulaire de la Mer noire et des Autoroutes de la mer.

et

  • Le développement et la promotion des formes de tourisme spécialisées telles que le tourisme cinématographique et le tourisme gastronomique, visant à explorer la coopération touristique et la création de nouveaux emplois dans la région élargie de la Mer noire.
Dernière mise à jour mardi, 05 août 2014