Jeudi, 14 Décembre 2017
greek english french

Relations culturelles et Communauté grecque

Placé sous l’autorité du ministère des Affaires étrangères, l'Institut d'études byzantines et post-byzantines, a été ouvert à Venise en 1951. Il s’agit de l’unique institut de recherches de la Grèce à l’étranger qui se consacre essentiellement à des études sur l’histoire byzantine et post-byzantine en Italie, notamment à Venise ainsi que dans les régions grecques pendant la domination vénitienne. Le siège de la confrérie gréco-orthodoxe de Venise, légué par celle-ci à l’Etat grec, accueille cet Institut.  

Une multitude d’activités culturelles sur le thème de la Grèce sont organisées en Italie.  L’Italie est culturellement présente en Grèce par le biais notamment des activités organisées par l’Institut italien d’Athènes.  

La communauté grecque compte environ 30 000 personnes dont la majorité réside dans le centre de l’Italie.   

Il convient de mentionner la présence séculaire de citoyens italiens d’origine grecque – parlant le dialecte caractéristique (Greco) de la région de la Grande Grèce (Magna Graecia) – qui remonte à la période byzantine, voire à l’antiquité classique.  Les villages historiques hellénophones sont les suivants :  Condofuri, Galliciano, Roccaforte del Greco, Roghudi, Bova et Bova Marina dans la région de Calabre dont la capitale est Reggio.   La population totale de la Calabre grecanique– qui comprend également la ville de Reggio – s’élève à quelque 200 000 habitants. Toutefois, le nombre de  personnes parlant le dialecte grec est inférieur à 1000.

Dernière mise à jour jeudi, 10 décembre 2015