Lundi, 11 Décembre 2017
greek english french

République populaire démocratique de Corée

La Grèce et la République populaire démocratique de Corée a eu des relations diplomatiques depuis 2001, après la signature du protocole d'Athènes sur l'établissement des relations diplomatiques le 8 Mars 2001 (Gazette officielle 98A / 18.5.2001). La Grèce est représentée en RPDC par l'ambassade à Séoul et l'ambassadeur de la République populaire démocratique de Corée à Rome est également accrédité à la Grèce. Cependant, les deux pays entretiennent de rares contacts politiques, qui sont limités au niveau officiel. La Grèce soutient le processus de démilitarisation de la péninsule coréenne, dans le cadre de l΄ ONU et du règlement pacifique, à travers le dialogue, des problèmes dans la région.

Il y a eu de la mobilité minimale observée dans le domaine des échanges économiques bilatéraux, qui sont par’ ailleurs découragés à cause du régime international actuel des sanctions contre ce pays (Résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies 1718/2006, 1784/2009, 2087/2013 et 2094/2013).

Cependant, pour le traitement des problèmes fréquents alimentaires et insuffisances que face le peuple nord-coréen, la Grèce a fournit, dans le passé, de l'aide au développement, sous la forme de bourses d'études. En ce qui concerne les relations religieuses, la Métropole orthodoxe coréenne, fondée par le Patriarcat œcuménique en 2004, maintient une paroisse organisée à Pyongyang.

Dernière mise à jour vendredi, 18 décembre 2015