Vendredi, 22 Novembre 2019
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow A la Une arrow Déclaration du ministre des Affaires étrangères, N. Dendias, à l’issue de sa rencontre avec son homologue israélien, Israel Katz (Athènes, 31.10.2019)

Déclaration du ministre des Affaires étrangères, N. Dendias, à l’issue de sa rencontre avec son homologue israélien, Israel Katz (Athènes, 31.10.2019)

jeudi, 31 octobre 2019

Déclaration du ministre des Affaires étrangères, N. Dendias, à l’issue de sa rencontre avec son homologue israélien, Israel Katz (Athènes, 31.10.2019)« C’est avec un grand plaisir que j’ai accueilli aujourd’hui le ministre des Affaires étrangères d’Israël, M.  Israel Katz, ce qui m’a offert l’occasion de lui rendre l’accueil chaleureux qu’il m’a réservé lors de ma visite en Israël en juillet dernier.

Nos relations étroites et très amicales se reflètent dans le contenu de nos pourparlers portant sur des questions régionales et bilatérales. J’ai écouté avec un intérêt particulier les points de vue d’Israël, pays ami de la Grèce, concernant les développements actuels dans la région, et notamment en Syrie et dans la région élargie du Moyen-Orient.

S’agissant de la Syrie, il est toujours absolument indispensable de sauvegarder l’intégrité territoriale du pays et de parvenir à une solution politique à la question syrienne. La Grèce soutient dans ce sens les efforts consentis par l’envoyé spécial de l’Organisation des Nations Unies, M. Pedersen, avec lequel, comme vous le savez, je me suis entretenu à Luxembourg il y a  quelques semaines.

Nous avons également débattu avec mon homologue du comportement infractionnel de la Turquie dans la région élargie, tant en Egée qu’en Méditerranée orientale et en Syrie. Comportement qui sape la stabilité, le développement et la paix.

Nous avons signalé la nécessité de respecter le droit international en tant que base sur laquelle seront axées la coexistence pacifique des Etats et la prospérité de tous les pays de la région.

Nous avons confirmé de concert la grande importance que nous accordons au développement de nos relations au niveau bilatéral ainsi que dans le cadre des partenariats tripartites ou plus élargis dans la région.

Nous avons souligné notre vif intérêt commun à l’égard de la coopération énergétique et de l’exploitation des gisements de gaz naturel en Méditerranée orientale ainsi que dans d’autres régions, comme au sud de la Crète.

Nous avons confirmé notre intérêt commun à l’égard du gazoduc East Med qui sera le fruit de la coopération énergétique stratégique entre Israël, Chypre, la Grèce et l’Italie ainsi qu’à l’égard de la promotion de la liaison électrique Israël – Chypre- Grèce qui constitue toujours un projet revêtant une très grande importance.

Nous avons salué le développement ainsi que le renforcement ultérieur de notre coopération en matière de défense, coopération qui est désormais très bien établie et se développe constamment à travers le déroulement régulier d’exercices communs, et tout cela toujours dans le but de relever les défis qui sapent la stabilité et la sécurité de notre région.

Pas plus tard qu’hier, le chef l’état-major a effectué une visite très réussie en Israël, tandis que quatre avions de chasse F-16 grecs se trouvent en Israël pour participer à des exercices communs.

Bien évidemment, les relations des deux pays avec notre proche allié, les Etats-Unis, jouent un rôle catalyseur dans le développement des relations entre la Grèce et Israël. Le nouvel accord de coopération en matière de défense que nous avons signé avec mon homologue américain, Mike Pompeo, contribue par conséquent au développement et au renforcement des relations gréco-israéliennes.

En outre, nous avons manifesté notre intérêt commun à l’égard du développement d’une coopération dans un bon nombre d’autres domaines et notamment dans le domaine des investissements, de l’innovation, du développement technologique, du tourisme, du commerce, des start-up. Le ministre m’a également présenté un projet ambitieux israélien concernant la mise en place d’une liaison ferroviaire entre la Méditerranée et le monde arabe.

Je voudrais également dire ma joie car la Grèce constitue désormais la destination de prédilection pour les touristes israéliens. A cet égard j’ai exprimé mes remerciements au ministre. A travers les liens étroits qui unissent nos citoyens, la compréhension et l’amitié entre nos peuples ont été renforcées, et permettez-moi de dire qu’on doit créditer de cela, dans une large mesure, Konstantinos Mitsotakis qui, à peine une semaine après la prise de ses fonctions en tant que Premier ministre, a renoué pleinement les relations diplomatiques entre la Grèce et Israël.

L’occasion m’a été également offerte de donner à cette rencontre une note personnelle en évoquant mon enfance puisque j’ai grandi dans un quartier de Corfou appelé « quartier juif ». C’était là le magasin de mon père et c’était là où j’ai rencontré mes amis d’enfance. Les premiers amis de ma vie.

Mesdames et Messieurs,

En guise de conclusion, je voudrais dire que les relations entre la Grèce et Israël sont tout aussi étroites et importantes pour les deux pays et nous souhaitons poursuivre notre coopération de plus en plus renforcée et approfondie.

Je tiens donc à remercier de nouveau mon cher ami, le ministre des Affaires étrangères d’Israël de sa visite d’aujourd’hui en Grèce et de lui donner la parole.
Je vous remercie beaucoup ».