Samedi, 15 Décembre 2018
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow A la Une arrow Déclarations conjointes de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères et de son homologue italien, A. Alfano, à l’issue de leur rencontre (Rome, 20 décembre 2017)

Déclarations conjointes de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères et de son homologue italien, A. Alfano, à l’issue de leur rencontre (Rome, 20 décembre 2017)

mercredi, 20 décembre 2017

Α. ALFANO :  Malheureusement, je dois assister à la séance de questions orales au parlement et je ne veux pas être en retard. Par conséquent,  je me contenterai d’un « tweet » pour parler des relations excellentes que nous entretenons avec la Grèce et de l’importance que nous accordons aux accords signés aujourd’hui.

Je voudrais aussi exprimer aussi ma reconnaissance à mon collègue Nikos de son soutien au sujet de l’Agence européenne des médicaments – un soutien très important – ainsi que souligner l’importance de nos partenariats qui peuvent se développer de manière positive tant dans le domaine de l’énergie que dans d’autres domaines qui offrent  des possibilités pour le renforcement de nos relations avec la Grèce.

Je tiens aussi à signaler que nos liens sont historiques et que l’histoire est habituellement génératrice de tout destin. Par conséquent, l’histoire et le destin de la Grèce et de l’Italie vont dans le même sens, dans le sens d’un avenir de paix, de croissance et de prospérité communes, au sein de l’UE. Tel est l’objectif de l’accord qui a été renforcé en septembre à Corfou et tel est l’objectif de toutes nos discussions d’aujourd’hui.

Je ne pourrai pas répondre à des questions car je dois me rendre sans tarder au parlement. Je profite de cette occasion pour remercier les représentants de la presse ainsi que mon collègue grec.

Ν. ΚΟΤΖΙΑS : Je tiens également à remercier mon cher ami, Angelino, ainsi que les interprètes.  Nous avons eu aujourd’hui une discussion très intéressante qui fait suite à celle tenue à Corfou lors de la rencontre entre les deux gouvernements et en privé.  Nous avons décidé de continuer de manière systématique à développer les relations entre la Grèce et l’Italie, entre les ministères des Affaires étrangères, grec et italien, dans l’intérêt de nos peuples.
Nous avons élaboré une série de projets visant au développement de nos relations dans les domaines de la culture, de l’éducation, de l’économie et des consultations politiques entre les deux ministères.

Je voudrais remercier mon collègue de son accueil. Je vous remercie tous. Une priorité absolue est toujours accordée à l’exercice des fonctions parlementaires pour  deux ministres qui sont des parlementaires.   Merci Angelino.