Lundi, 19 Novembre 2018
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow A la Une arrow Déclarations de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, à l’issue de sa rencontre avec Pham Binh Minh, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam (Athènes, 2 juillet 2018)

Déclarations de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, à l’issue de sa rencontre avec Pham Binh Minh, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam (Athènes, 2 juillet 2018)

mardi, 03 juillet 2018

 Déclarations de N. Kotzias, ministre des Affaires étrangères, à l’issue de sa rencontre avec Pham Binh Minh, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Vietnam (Athènes, 2 juillet 2018)Ν. ΚΟΤΖΙΑS : Bonjour, bonne semaine, bon mois de juillet à tous. C’est avec un grand plaisir et une joie toute particulière que j’accueille le ministre des Affaires étrangères et vice-Premier ministre du Vietnam, M. Pham Binh Minh à Athènes. Pour moi personnellement, chaque rencontre avec les représentants du peuple vietnamien est une source de joie et de satisfaction. Le peuple vietnamien est l’un des peuples les plus héroïques de l’histoire qui a pu sortir victorieux de 4 grandes guerres, en défendant sa souveraineté, son indépendance et ses droits. Je me rappellerai toujours avec une grande émotion de la période obscure de la junte au cours de laquelle le peuple vietnamien héroïque a toujours été une source d’inspiration pour nous, dans sa lutte contre toute puissance qui voulait le conquérir et pour l’unité et l’indépendance de son pays. C’est alors avec une joie et une émotion particulières que je tiens à souhaiter la bienvenue à Pham Binh Minh.

Avec mon collègue nous avons discuté de manière exhaustive des questions relevant de la coopération entre nos deux pays, des moyens permettant de développer cette coopération et de l’approfondir. Nous entretenons des relations exceptionnellement bonnes avec le Vietnam.

Nous avons réalisé de grands progrès dans notre coopération politique. Toutefois, notre coopération dans les autres domaines n’est pas tant consolidée. Nous avons discuté de la coopération ultérieure entre nos ministères des Affaires étrangères et de notre coopération au niveau du dialogue politique.

Nous sommes convenus de nous rencontrer une fois par an à travers un échange de visites et d’établir une coopération entre nos directeurs politiques et les secrétaires généraux ainsi que de mettre en place une coopération spéciale sur des questions européennes et dans le cadre de l’Association des nations de l’Asie du Sud-est ( l’ASEAN) ainsi que sur des dossiers liés à des intérêts communs qu’ont nos deux pays à l’égard des régions telles que le Moyen-Orient.

Nous avons discuté de notre volonté d’organiser dans l’année à venir des forums d’affaires en coopération avec des acteurs grecs et vietnamiens compétents en la matière, tant en Grèce qu’au Vietnam et en parallèle des réunions entre les autorités vietnamiennes et l’Union des armateurs grecs, coopération qui présente un intérêt particulier pour le pays ami.

Nous sommes convenus de soutenir le renforcement de nos exportations dans des domaines allant de l’échange de produits agricoles jusqu’à l’échange de produits industriels ainsi que d’établir une coopération dans le domaine des petites entreprises nouvelles, lesdites « start-up ».

Nous avons discuté du renforcement de notre coopération au niveau multilatéral et de notre volonté notamment de soutenir - et de recevoir le soutien – la candidature du Vietnam au Conseil de sécurité de l’ONU.

Nous avons examiné les questions liées à notre coopération à travers aussi l’ONU ainsi qu’à travers une invitation spéciale pour le Droit international de la mer.

Nous sommes convenus d’organiser après l’été une réunion d’experts provenant de l’Institut du Vietnam et de notre conseil scientifique qui portera sur des questions ayant trait au droit de la mer et à notre coopération future lors du 3ème tour sur le droit de la mer qui commencera au sein de l’ONU.

Nous avons fait une préparation et avons discuté des moyens permettant de développer notre coopération sur des questions liées au droit de la mer et de la façon dont nos deux groupes organiseront une conférence internationale portant notamment sur les droits des îles émanant du droit de la mer. Et nous avons également discuté des questions de notre région, discussion que nous poursuivrons lors du déjeuner.

Je pense que cette visite a apporté des résultats très spécifiques. Nous sommes convenus que parallèlement aux forums d’affaires, il y aura aussi des contacts dans le domaine de la technologie.

Je dois avouer que j’ai été impressionné par le développement technologique du Vietnam lors de ma visite à Hô-Chi-Minh-Ville où j’ai eu l’occasion de voir ses nouveaux parcs technologiques.

Il y a ici également de puissantes entreprises actives dans le domaine de la nouvelle technologie avec lesquelles peuvent coopérer les entreprises vietnamiennes.

Nous avons également discuté de la coopération entre les deux Etats sur des questions liées à la politique de l’Union européenne et de la façon dont nous pourrons promouvoir et contribuer à la promotion des relations entre le Vietnam et l’Union européenne et au parachèvement du processus de ratification de l’accord qui existe entre les deux parties.

Nous avons engagé une discussion particulière sur notre coopération dans le domaine de l’éducation et des bourses qui pourront être octroyées, notamment dans le secteur maritime, dans le domaine du droit international de la navigation maritime et de la mer, ainsi que dans celui de la formation dans la langue grecque.

En général, je dirais, pour ne pas entrer dans d’autres détails, que nous avons eu une rencontre constructive réussie laquelle a jeté les bases pour la concrétisation du cadre convenu au Vietnam.

Enfin, je voudrais remercier mon collègue de l’invitation qu’il a adressée au Premier ministre du pays, Alexis Tsipras de visiter le Vietnam et je lui ai dit que j’étais convaincu que notre Premier ministre serait très satisfait car il voulait lui aussi que notre pays développe ses relations avec le Vietnam.

Mon cher ami, Pham Binh Minh,

Je tiens à te remercier encore une fois pour avoir accepté notre invitation. Je voudrais de nouveau te remercier de l’esprit constructif et productif dont tu as fait preuve en venant en Grèce.

Même si la distance géographique qui sépare nos deux pays est grande, nos cœurs sont très proches.

Je te souhaite la bienvenue.