Dimanche, 22 Septembre 2019
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow A la Une arrow Déclarations du ministre des Affaires étrangères, G. Katrougalos, à l’issue de la Première réunion ministérielle tripartite Grèce – Chypre – Arménie (Nicosie, 4 juin 2019)

Déclarations du ministre des Affaires étrangères, G. Katrougalos, à l’issue de la Première réunion ministérielle tripartite Grèce – Chypre – Arménie (Nicosie, 4 juin 2019)

Déclarations du ministre des Affaires étrangères, G. Katrougalos, à l’issue de la Première réunion ministérielle tripartite Grèce – Chypre – Arménie (Nicosie, 4 juin 2019)G. KATROUGALOS : Je suis également très satisfait de cette première réunion ministérielle entre la Grèce, Chypre et l’Arménie. Je tiens à remercier tout d’abord Nikos de son hospitalité exemplaire ainsi que Nikos et Zohrab de la discussion constructive que nous avons eue.

Nos trois pays partagent des idées communes ; ce sont des pays pacifiques convaincus que le droit international et le respect du multilatérisme constituent la base des relations internationales. Et bien évidemment, nous partageons une longue histoire. Nous aspirons à l’amélioration de nos relations tant au niveau économique que politique.

Le prochain pas sera la réunion au sommet tripartite au niveau des responsables politiques de nos pays et, comme Nikos l’a tout à l’heure affirmé, notre intention est de soutenir, tant que nous le pouvons, la perspective européenne de l’Arménie. Les relations entre l’UE et l’Arménie ont figuré parmi les principales questions de notre discussion. Nous avons assuré notre homologue arménien que nous ferions tout ce qui serait en notre pouvoir pour parvenir le plus rapidement possible à des résultats positifs pour ce qui est des aspirations européennes de l’Arménie et que, en ce qui nous concerne, nous procéderions dans les plus brefs délais, après les élections, à la ratification de l’accord entre l’UE et l’Arménie. Nous avons également discuté de notre coopération dans le cadre des organisations internationales.

J’ai réitéré notre soutien et notre solidarité fermes à l’égard de Chypre suite aux récentes provocations et violations du droit international de la part de la Turquie et j’ai assuré mon homologue chypriote de notre soutien lors des prochaines réunions du Conseil de l’Union européenne.

En guise de conclusion, je voudrais de nouveau remercier mes amis et collègues, le ministre des Affaires étrangères de Chypre, Nikos Christodoulidis et le ministre des Affaires étrangères de l’Arménie, Zohrab Mnatsakanyan, de cette rencontre très constructive que nous avons tenue aujourd’hui, tout en espérant que nous aurons des rencontres encore plus fructueuses à l’avenir.