Dimanche, 16 Décembre 2018
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Évènements - Rencontres arrow Entretien de G. Katrougalos, ministre délégué aux Affaires étrangères, avec D. Davis, ministre britannique en charge du Brexit

Entretien de G. Katrougalos, ministre délégué aux Affaires étrangères, avec D. Davis, ministre britannique en charge du Brexit

mercredi, 21 février 2018

M. Giorgos Katrougalos, ministre délégué aux Affaires étrangères, s’est entretenu aujourd’hui avec M. David Davis, ministre britannique en charge du Brexit.

Lors de la rencontre privée qui s’est déroulée dans un très bon climat, ont été abordés l’état d’avancement des négociations sur le Brexit ainsi que des questions ayant trait aux relations  économiques de notre pays avec le Royaume-Uni.

Par la suite, lors de la rencontre entre les deux délégations, ont été débattus des dossiers portant sur les relations de l’Union européenne avec le Royaume-Uni, tant après le Brexit que pendant la période de transition. En outre, ont été abordées des questions relatives aux Grecs qui travaillent ou qui font leurs études au Royaume-Uni.

A l’issue de sa rencontre avec M. Davis, le ministre délégué aux Affaires étrangères  a fait la déclaration suivante :

« Avec M. Davis  nous avons eu une discussion constructive. Nous sommes convenus que le processus du Brexit ne devrait pas revêtir un caractère punitif pour le Royaume-Uni, tout en reconnaissant toutefois qu’un pays qui n’est plus membre de l’UE ne pourrait avoir plus de droits ou les mêmes droits que les pays membres.

Pour ce qui est des questions bilatérales, nous avons exprimé notre intérêt à l’égard de la protection des Grecs, étudiants et employés, qui se trouvent en Grande Bretagne.

Des progrès ont été réalisés et les droits de tous ceux qui se trouvent actuellement dans ce pays sont sauvegardés.  Une discussion est en cours sur les droits de ceux qui se rendront en Grande Bretagne pendant la période de transition,  notre objectif étant de sauvegarder leurs droits aussi de la manière la plus efficace possible.

Nous espérons que la plupart des questions bilatérales seront réglées par le biais de l’accord final sur la nouvelle relation entre le Royaume-Uni et l’UE.  Cette relation prendra la forme d’un accord de libre-échange et d’un accord de partenariat pour ce qui est des questions liées à la sécurité et à la défense.

Par conséquent, nous espérons que les questions portant par exemple sur la protection de nos produits agricoles comportant une appellation d’origine protégée, seront réglées par l’accord entre l’UE et le Royaume-Uni.

Pour ce qui est des autres questions  qui demeureront éventuellement  en suspens, notamment dans le domaine des services, par exemple les transports aériens et maritimes, celles-ci pourront faire par la suite  l’objet d’un accord bilatéral, une fois que nous saurons la forme que prendront les relations entre le Royaume-Uni et l’UE.

La discussion s’est déroulée dans un bon climat et il y a eu un échange de clarifications et d’informations.

En ce qui nous concerne, nous avons pris l’engagement de continuer d’assurer l’unité des 27  pendant les négociations avec le Royaume-Uni, tout en maintenant toutefois ouvert un canal de communication avec ce pays ami ».