Dimanche, 11 Avril 2021
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Évènements - Rencontres arrow Extrait de l’interview accordée par le ministre délégué aux Affaires étrangères, M. Varvitsiotis lors de l’émission « Simera » sur la chaîne de télévision SKAI (27.01.2021)

Extrait de l’interview accordée par le ministre délégué aux Affaires étrangères, M. Varvitsiotis lors de l’émission « Simera » sur la chaîne de télévision SKAI (27.01.2021)

mercredi, 27 janvier 2021

« La reprise des contacts exploratoires est un bon pas en avant. La Turquie a montré sa volonté de changer de cap, encore faut-il que cette volonté et attitude soient stables, constantes et s’inscrivent dans la temps », a indiqué le ministre délégué aux Affaires étrangères, Miltiadis Varvitsiotis dans une interview accordée lors de l’émission « Simera » sur la chaîne de télévision SKAI et aux journalistes Dimitris Oikonomou et Maria Anastasopoulou.

Plus précisément, M. Varvitsiotis a souligné que la menace des sanctions et le fait que nous avons trois réunions au sommet au cours de ce dernier semestre, une en octobre, une en décembre et une qui se tiendra en mars, a conduit la Turquie à baisser le ton. Il a précisé également que la partie grecque salue ce changement de cap d’Ankara et le fait que le navire Oruc Reis ne fera pas ses va-et-vient provocateurs en Méditerranée du sud-est. « La rhétorique de la part d’Ankara est une rhétorique d’apaisement vis-à-vis de l’Europe qui a pour objectif de montrer sa volonté de coopérer. Encore faut-il que cela dure », a-t-il mentionné.

Interrogé sur la question de l’approvisionnement de vaccins en Union européenne, le ministre délégué aux Affaires étrangères a indiqué que la Commission européenne a assumé un travail énorme, qui est de négocier la question pour le compte de ses Etats membres, évitant ainsi la concurrence intra-européenne. Il a ajouté que si les vaccins sont livrés aux dates prévues, alors en avril l’UE aura reçu des millions de doses de vaccins.