Dimanche, 11 Avril 2021
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Évènements - Rencontres arrow Extraits de l’intervention du Secrétaire général des Relations économiques internationales, M. I. Smyrlis, lors du Conseil informel des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, en format commerce (02.03.2021)

Extraits de l’intervention du Secrétaire général des Relations économiques internationales, M. I. Smyrlis, lors du Conseil informel des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, en format commerce (02.03.2021)

mardi, 02 mars 2021

Dans son intervention lors de la réunion informelle du Conseil des ministres des Affaires étrangères, en format commerce, qui s’est penchée sur le seul dossier figurant  à l’ordre du jour, à savoir, la Communication de la Commission européenne relative à la révision de la Politique commerciale et d’investissement de l’UE (Trade Policy Review), le Secrétaire général des Relations économiques internationales et de l’Extraversion, M. Ioannis Smyrlis, a indiqué que la politique commerciale et d’investissement de l’UE doit être en mesure de relever les défis actuels, en poursuivant dans le même temps les objectifs à long terme de l’UE, y compris la transformation verte et numérique de l’économie européenne et mondiale.

M. Smyrlis a signalé que l’objectif ultime de l’Union européenne doit être la promotion d’une économie mondiale plus verte, plus équitable mais aussi plus responsable et résiliente.  Dans ce cadre, il est crucial d’équilibrer les différentes ambitions, a-t-il souligné, en  précisant que l’objectif prioritaire du commerce est tant de générer de la croissance que de créer des emplois.  La mise en place d’un marché unique fonctionnel et compétitif, parallèlement au développement de synergies entre les différentes politiques, constitue pour M. Smyrlis aussi, tout comme pour les autres participants au Conseil informel, l’enjeu majeur. D’après M. Smyrlis,  l’établissement de ponts de coopération entre nos partenaires commerciaux doit être toujours placé au cœur de nos priorités.  

Pour ce qui est de la modernisation de l’Organisation mondiale du commerce, dans le cadre de la révision de la politique commerciale et d’investissement de l’UE, le Secrétaire général des Relations économiques internationales s’est dit favorable à l’approche adoptée par l’Union européenne elle-même, en signalant toutefois la nécessité pour les partenaires européens de parvenir à un terrain commun, notamment avant la 12e Conférence ministérielle.

M. Smyrlis a, entre autres, salué le rôle important des Etats-Unis dans les efforts visant à rétablir l’ordre commercial multilatéral et à promouvoir la durabilité, notamment dans le cadre du différend relatif aux avions et aux droits de douane sur l’acier.

En concluant son intervention, M. Smyrlis a signalé que l’UE ne peut obtenir que des avantages du renforcement des partenariats de l’UE  avec tant ses pays voisins qu’avec les pays d’Afrique. Dans ce sens, la Grèce est tout à fait d’accord avec l’accent qui est mis sur la conclusion et l’application des accords commerciaux dans l’intérêt des entreprises. Par ailleurs, il a soutenu que l’UE  devra protéger ses intérêts contre les pratiques déloyales, en défendant avec détermination ses droits lorsque cela est jugé nécessaire.