Dimanche, 11 Avril 2021
greek english french
Accueil arrow Actualité arrow Communiqués - Discours arrow Extraits de l’intervention du ministre délégué aux Affaires étrangères, M. Varvitsiotis lors de la présentation du livre d’Irini Chila « Communauté internationale et Etats fragiles » (26.02.2021)

Extraits de l’intervention du ministre délégué aux Affaires étrangères, M. Varvitsiotis lors de la présentation du livre d’Irini Chila « Communauté internationale et Etats fragiles » (26.02.2021)

vendredi, 26 février 2021

Hier, lors de la présentation en ligne du livre « Communauté internationale et Etats fragiles » de la professeure de politique internationale à l’Université du Pirée, Irini Chila, le ministre délégué aux Affaires étrangères, Miltiadis Varvitsiotis a évoqué le rôle stabilisateur et l’immense prestige institutionnel dont jouit la Grèce dans la région élargie de la Méditerranée.

Plus particulièrement, M. Varvitsiotis a indiqué « qu’au sein du ministère des Affaires étrangères, nous suivons de près les développements sur le terrain », d’autant plus que lesdits « Etats fragiles constituent une source de préoccupation importante  dans notre voisinage ».

En se référant à l’architecture de sécurité plus élargie, le ministre délégué aux Affaires étrangères a indiqué que « l’exportation de connaissances depuis la Grèce serait une manière dont on pourrait nous aussi contribuer à la réduction du nombre d’Etats fragiles qui, comme l’auteur le signale à juste titre, ont affiché une hausse de 30% au cours de la dernière décennie ». Au même titre, cela permettrait  à la diplomatie grecque d’avoir accès aux pays de la région élargie en fonction des valeurs démocratiques et pas sur la base de l’agenda de certaines autres parties.

En tant que pays ayant un parcours démocratique stable et membre de l’Union européenne, la Grèce, a ajouté M. Varvitsiotis, « forte  de son expérience peut exporter la démocratie et la stabilité ». Par ailleurs, a-t-il signalé, « dans nos négociations avec nos partenaires et amis, nous disposons d’une grande arme qui est justement le fait que nous sommes un pays de l’Union européenne doté d’un arsenal institutionnel  puissant et pouvons montrer la voie à travers laquelle l’amélioration des institutions démocratiques dans nos pays voisins pourrait contribuer à la sécurité de la région élargie ».