Mardi, 16 Octobre 2018
greek english french
Accueil arrow Politique Étrangère arrow La Grèce au sein des organisations internationales arrow Organisation de Coopération économique de la Mer Noire (CEMN)

Organisation de Coopération économique de la Mer Noire (CEMN)

CEMNCEMN

Ι. La Grèce dans la région de la Mer noire

La Grèce entretient des liens historiques étroits qui datent de l’antiquité avec la région élargie de la Mer noire.  Elle faisait toujours partie intégrante de la grande famille des peuples de la Mer noire, tout en ayant une contribution déterminante au commerce et à la civilisation de la région. Ce n’est pas par ailleurs un hasard si dans la région il y a des cités qui ont joué un rôle clé dans l’histoire de l’Hellénisme à travers les siècles, parmi lesquelles, Yalta, Trébizonde, Istanbul, Marioupol, Constanta et Sébastopol.

En outre, la diaspora grecque présente dans les pays côtiers de la Mer noire demeure à ce jour très nombreuse tout en servant de « pont vivant » entre la Grèce et ces pays. Aujourd’hui, la région de la Mer noire constitue un centre névralgique pour les transports et l’énergie entre l’Orient et l’Occident ainsi qu’un marché en pleine expansion comptant 350 millions d’habitants et attirant sans aucun doute l’intérêt international.

L’ Organisation de Coopération économique de la Mer Noire (OCEMN)
constitue par excellence l’expression de la voix des peuples dans la région élargie de la Mer noire : elle est désormais une organisation économique internationale mûre œuvrant pour la coopération régionale dont l’approfondissement peur faire de cette région une zone de développement  offrant d’opportunités en matière d’investissement.

Les perspectives qui s’ouvrent sont particulièrement positives après l’adoption de l’Agenda économique de l’Organisation en 2012 à l’occasion de son 20e anniversaire depuis sa fondation, tout en créant une nouvelle donne en faveur d’une coopération plus renforcée entre nos peuples.

La Grèce participe activement au fonctionnement de l’OCEMN: elle a  été un membre fondateur de l’Organisation, elle abrite et soutient le fonctionnement de deux organes associés de l’Organisation, la Banque de Commerce et de Développement de la Mer noire siégeant à Thessalonique et le Centre d’Etudes de la Mer noire siégeant à Athènes. Dans le même temps, la Grèce a créé sous l’égide du Secrétariat international permanent de l’Organisation, le Fonds de développement hellénique dont la mission est la mise en place des projets spécifiques.

Le développement des liens ainsi que la coopération  à tous les niveaux avec les Etats et les peuples de la Mer noire sont au cœur de la politique étrangère grecque.

La Grèce soutient le climat de stabilité dans la région, tandis que sa contribution dans ce sens devrait être encore plus marquée pendant sa Présidence de l’OCEMN au cours de ce semestre (1.7.2014-31.12.2014), à travers des politiques qui contribuent au développement économique de la région ainsi qu’au rapprochement des Etats membres de l’OCEMN de l’Union européenne.

Plus particulièrement, ces politiques constituent une suite naturelle au rôle de la Grèce en tant qu’architecte de la Politique européenne de voisinage (PEV) ainsi qu’un témoignage de son soutien au programme «Synergie pour la Mer noire» et au Partenariat oriental (PO).

Par ailleurs, dans le cadre de l’Organisation, la Grèce prend d’importantes initiatives et soutient le développement durable de la région, à travers des projets  régionaux, tels que l’Autoroute circulaire de la Mer noire et l’extension des Autoroutes de la mer.

Aujourd’hui, l’Organisation traverse une période cruciale pour le maintien de son caractère purement économique puisque la nécessité d’adopter désormais une approche pragmatique en vue d’atteindre des objectifs tangibles et spécifiques, tout en appliquant notamment les notions de la « productivité et de l’efficacité », est plus actuelle que jamais et étroitement liée à l’action économique internationale. Plus particulièrement, la priorité immédiate est de doter l’OCEMN de l’expérience et de l’expertise  appropriées en vue de renforcer sa dimension opérationnelle à travers des actions et des projets spécifiques.

En outre, la période actuelle offre une occasion idéale pour le développement ultérieur de la coopération entre l’OCEMN et l’Union européenne car le Cadre budgétaire de l’Union européenne pour la période 2014-2020 est actuellement en cours d’élaboration. Le renforcement du dialogue avec l’Union européenne revêt une importance majeure en vue de mettre en place des synergies d’intérêt commun et des projets qui renforceront la portée et la capacité opérationnelle de l’OCEMN.

ΙΙ. La Présidence hellénique de l’OCEMN (1.7-31.12.2014)

Notre pays assume la Présidence de l’OCEMN, après sa Présidence du Conseil de l’UE –dont le succès a été communément admis –  laquelle a axé son attention, du point de vue thématique, sur les moyens qui permettraient à l’Europe de sortir de la crise économique à travers la croissance et la création d’emplois.

La Présidence hellénique de l’OCEMN (1.7-31.12.2014)

Tout en s’inspirant de ces préoccupations, le « slogan » choisi « Building Support for Economic Cooperation» dont les initiales forment l’acronyme BSEC (OCEMN) atteste de la volonté marquée de la Grèce de mettre en place un dispositif de soutien au sein l’OCEMN visant à une coopération économique plus efficace entre ses membres.

L’emblème de la Présidence est la trière ancienne symbolisant le moyen de communication entre les peuples de la Mer noire datant déjà de l’antiquité, dans le but est de développer le commerce et de diffuser la civilisation.

Les efforts de la Présidence hellénique  seront axés sur :

  • La mise en valeur de l’OCEMN en tant que le forum approprié pour la coopération économique, à travers la mise en place des projets spécifiques.
  • Le transfert de l’expérience et de l’expertise appropriées en vue de façonner la dimension opérationnelle de l’Organisation et notamment celle de l’Unité de gestion des projets (Project Management Unit) dont la création est actuellement en cours au sein du Secrétariat international permanent de l’OCEMN.
  • La mobilisation des ressources financières nécessaires en vue de soutenir cette dimension opérationnelle de concert avec les Etats membres, l’Union européenne et d’autres organisations de financement internationales.

Plus particulièrement, ces priorités portant sur la coopération sectorielle, dans le cadre de laquelle se tiendront les Réunions ministérielles y relatives, seront axées sur:

  • La gestion des crises en matière de santé (health emergency management)  à travers la création d’un Réseau de coopération entre les Etats membres de l’OCEMN.
  • La relance de la coopération visant au développement des transports, routiers et maritimes, respectueux de l’environnement (green transport), notamment à travers l’achèvement des projets de l’Autoroute circulaire de la Mer noire et des Autoroutes de la mer.

et

  • Le développement et la promotion des formes de tourisme spécialisées telles que le tourisme cinématographique et le tourisme gastronomique, visant à explorer la coopération touristique et la création de nouveaux emplois dans la région élargie de la Mer noire.
Dernière mise à jour mardi, 05 août 2014