Mercredi, 23 Janvier 2019
greek english french
Accueil arrow Politique Étrangère arrow La Grèce au sein des organisations internationales arrow Organisation de Coopération économique de la Mer Noire (CEMN)

Organisation de Coopération économique de la Mer Noire (CEMN)

CEMNCEMN

L’Organisation de Coopération économique de la Mer Noire (OCEMN) a été initié en tant qu’organisation intergouvernementale informelle, transformée en mai 1999 en pleine organisation économique régionale. L’OCEMN comprend 12 états membres (l’Albanie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, la Grèce, la Moldavie, la Roumanie, la Russie, la Serbie, la Turquie et l’Ukraine).

La coopération intergouvernementale est coordonnée à tour de rôle par chaque État membre en ordre alphabétique pour une période de six mois, soutenue administrativement par le Secrétariat International Permanent siégeant à Istanbul et dirigé jusqu’ au 30.6.2021 par M. Michel Christides, Ambassadeur ad Honorem.

La coopération intergouvernementale au sein de l’ OCEMN se concentre notamment sur l’ énergie, les transports, les communications, le développement commercial et économique, les banques et les finances, le renouveau institutionnel et la bonne gouvernance, la lutte contre le crime organisé, la protection environnementale, l’agriculture, la santé, l’assistance urgente, la recherche et le développement, l’éducation, le tourisme, la culture, les douanes, l’échange des statistiques et la promotion des PME.

En outre, il y a quatre organes qui sont associés à l’OCEMN: a) L’Assemblée parlementaire assurant la coopération interparlementaire, b) Le Conseil d’entreprise assurant la coopération des entreprises, c) la Banque de Commerce et de Développement de la Mer Noire, siégeant à Thessalonique et d) le Centre International d’ Etudes de la Mer Noire qui siège à Athènes et assure la coopération entre les communautés scientifiques et académiques des Etats membres.

La coopération économique régionale est soutenue par le Fonds pour le Développement de Projets, le rôle duquel est de fournir des possibilités de financement aux différentes agences, publiques et privées, des Etats membres à fin de leur permettre de procéder aux études de faisabilité préliminaires pour des projets de développement.

La Grèce soutient le processus de réforme concernant le fonctionnement de l’OCEMN, afin d’améliorer davantage son efficacité ainsi que sa capacité opérationnelle dans la mise en œuvre des différents projets de développement.


Dernière mise à jour lundi, 22 octobre 2018