Vendredi, 22 Novembre 2019
greek english french

Environnement

La communauté internationale a pris, dès les années ’70, des initiatives pour assurer la protection de l’environnement à travers un système des accords  multilatéraux, surtout dans le cadre de l’ Organisation des Nations Unies, régionaux et bilatéraux. Les défis environnementaux, qui de nos jours émergent de manière pressante, ont pris des dimensions énormes, impliquant tous les états, en raison de leur complexité et leur nature transfrontalière.

Le développement durable, le changement climatique, la protection de la biodiversité ainsi que de la couche d’ ozone, la lutte contre la désertification et la pollution, la gestion de l’ eau constituent des questions environnementales importantes qui préoccupent la communauté internationale car ils ont des dimensions socioéconomiques, tandis que certaines d’ entre elles, notamment le changement climatique et la gestion de l’ eau, entraînent des conséquences au domaine de la sécurité internationale aussi.

La Grèce, dans le cadre des organisations internationales compétentes, participe à cet effort pour l’ amélioration  de la gouvernance environnementale à l’ échelle globale. En même temps, en tant que membre de l’ Union Européenne, la République Hellénique coopère activement avec ses partenaires européens, afin de créer un cadre renforcé pour la protection de l’ environnement.

De même au niveau régional la Grèce est en étroite coopération avec d’ autres pays, en particulier dans la région de la Méditerranée, afin de promouvoir la protection de l’ environnement. Ceci grâce à la mise en œuvre, de programmes conjoints, de l’ échange de connaissances et de bonnes pratiques. Un exemple d’ une telle coopération est la coopération trilatérale de la Grèce avec Chypre et  Israël dans le domaine de l’ adaptation au changement climatique. Ce projet vise à améliorer l’ efficacité des politiques et des actions d’ adaptation des trois pays aux conditions climatiques à venir.

•    Développement Durable

•    Changement Climatique

•    Biodiversité

•    La Convention de Barcelone

•    Réseau de Diplomatie Verte de l’ UE

•    Economie circulaire

Développement Durable


Le développement durable constitue dans le cadre de l’ ONU un sujet d’ importance particulière, ayant trois volets : environnemental, social et économique. En septembre 2015, l’ Agenda 2030 pour le développement durable, y inclus ses 17 objectifs (ODD), fut adoptée par l’ ONU et comprend des nouvelles thématiques qui ne figuraient pas dans les «objectifs du Millénaire pour le développement», achevés en 2015, telles que le changement climatique, la consommation durable, l’ innovation et l’ importance de la paix et de la justice pour tous. Les ODD sont universels, concernent tous les pays et visent surtout à éliminer la pauvreté, la faim et les inégalités, à prendre des mesures contre le changement climatique et en faveur de l’ environnement ainsi qu’ à faciliter l’ accès à la santé et à l’ éducation. Force est de constater que pour atteindre ses buts il en faut la construction d’ institutions et de partenariats solides.

La Grèce travaille sur l’ adaptation des ODD aux priorités, politiques et besoins nationaux, ainsi que sur la cohésion des politiques sectorielles pour le développement durable et sur l’ élaboration de la Stratégie Nationale pour l’ adaptation jusqu’ en 2030.

Dans le contexte du Forum Politique de Haut Niveau – FPHN des Nations Unies pour le Développement Durable qui a eu lieu en juillet 2018 au siège des Nations Unies, la Grèce a présenté la Revue Nationale Volontaire (RNV) sur les objectifs de développement durable pour mettre en œuvre les ODD de l’ Agenda 2030 pour l’ environnement, ayant comme objectif les ODD avec dimension environnementale. Le site électronique du Rapport est: https://sustainabledevelopment.un.org/content/ documents/19378Greece_VNR_Greece_2018_pdf_FINAL_140618.pdf

Changement Climatique

Le Changement Climatique constitue un défi universel dans le domaine de l’ environnement et du développement. Ses effets touchent les ressources en eau, l’ énergie, la production alimentaire, la désertification du sol, la santé, la sécurité et les déplacements des populations (migration). Afin d’ y faire face, la Conférence des Nations Unies sur l’ environnement et le développement (Rio, 1992) adopta la Convention-cadre de l’ ONU sur le Changement Climatique. Cette convention ayant comme but de limiter l’ augmentation de la température de la planète et faire face aux conséquences du changement climatique, fut signée par la Grèce le 12.6.1992 et est entrée en vigueur le 2.11.1994.  En 1997, le Protocol de Kyoto, fut adopté  introduisant, uniquement pour les pays développés, des objectifs de réduction des émissions qui sont juridiquement contraignants.

Après de nombreuses années de négociations internationales sur un nouvel accord climatique impliquant tous les pays, les Parties à la Convention-cadre en 2015, lors de la 21ème Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique, ont adopté un nouvel accord universel et juridiquement contraignant «l’ Accord de Paris » visant à limiter l’ augmentation de la température moyenne à la surface du globe à des niveaux bien inférieurs à 2oC afin d’ éviter à accentuer le réchauffement climatique.

En Octobre 2018 un rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sur les effets d’un réchauffement climatique de 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels fut publié. Les conclusions de ce rapport sont  très alarmantes, en soulignant les effets néfastes de l’ augmentation rapide de la température  dans tous les domaines, si on ne prend pas d’ urgence des mesures au niveau global.  Les constats de ce rapport spécial  ont un impact décisif sur les négociations internationales sur le climat.  

Préoccupé par les effets du changement climatique sur le patrimoine culturel et naturel, le gouvernement grec a convoqué une Conférence internationale scientifique  intitulée “Impacts du changement climatique sur le patrimoine culturel : relever le défi ” qui a été tenue avec succès , les 21 et 22 juin 2019, a Athènes, avec la participation d’ un grand nombre d’ officiels et scientifiques, de plus de 43 pays.

Les conclusions de cette Conférence ont été incorporées dans la proposition, intitulée “Addressing climate change impacts on cultural and natural heritage”,   que la Grèce, en partenariat avec l’ UNESCO et l’ OMM, a présenté (ccich.gr) dans le cadre du Sommet Action Climat (Septembre 2019) organisé par le Secrétaire-Général de l’ ONU, M. António Guterres, visant que de nouveaux engagements plus ambitieux soient pris par tous les pays du monde pour la limitation des polluants. Le Premier Ministre de la Grèce , M. K. Mitsotakis, au cours de son intervention pendant le Sommet Action Climat a annoncé que la Grèce va convoquer, en 2020, à Athènes  une réunion de Haut Niveau, avec la participation des Chefs d’ Etat/ Gouvernement et d’ Organisations Internationales, qui adopteront la Déclaration, se référant aux Conclusions de ladite Conférence. 

La Grèce, en participant activement aux négociations internationales en cours sur le changement climatique et en soutenant les efforts de l’UE pour mener la lutte contre ce phénomène,  est parmi les premiers pays qui ont ratifié l’Accord de Paris, respecte ses engagements et soutient sa mise en œuvre le plus vite possible. Elle soutient aussi l’objectif ambitieux et contraignant des réductions que l’UE s’est fixée (EU 2030), ainsi que la vision à long terme pour un futur climatiquement neutre jusqu’ à 2050 et la création du  cadre approprié pour une transition équitable, afin de réaliser les objectifs de l’Accord de Paris. En plus elle travaille sur la réalisation des objectifs qui lui reviennent, ayant déjà atteint les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui ont été fixés pour 2020.

Le Premier Ministre de la Grèce, M. K. Mitsotakis, au cours de son intervention pendant le Sommet pour le climat a annoncé que le gouvernement grec vise a arrêter l’ opération de toutes ces centrales  au lignite jusqu’ à 2028 et interdire les pellicules plastiques à usage unique jusqu’ à la fin de 2021.

Il faut noter que la Grèce  a déjà accompli des progrès considérables dans l’adaptation climatique, avec l’ adoption de la Stratégie Nationale, la création du Conseil National d’ Adaptation au Changement Climatique, ainsi que l’ élaboration des Plans d’ Adaptation Régionaux. Ces derniers contribuent au mécanisme national d’ adaptation qui est en train de s’ établir ainsi qu’ à l’ intégration des politiques et actions sectorielles  nationales.

Biodiversité

La Grèce, dotée d’une diversité géomorphologique et climatique, est l’ un des pays de la Méditerranée et de l’ Europe qui disposent aussi une grande biodiversité, riche en espèces  endémiques ainsi qu’ un environnement naturel préservé, dans la plus grande partie du pays.

La Grèce est  parmi les premiers pays au monde dont la législation protège dès 1930, en adoptant la loi sur la protection les Parcs Nationaux, l’ environnement et, par après, en 1986 la loi-cadre  sur la Protection de l’Environnement, en même temps que sa Constitution prévoit les principes fondamentaux sur la protection de l’environnement.

La Grèce a une longue terme vision d’éviter jusqu’ à 2050  tout changement néfaste à cause de la perte de la biodiversité qu’ elle s’est définit par la Stratégie Nationale pour la Biodiversité (2014-2029) ainsi que le Plan quinquennal d’ Action où sont inclus ses trois cibles stratégiques: contrôler la perte dans le domaine de la biodiversité, promouvoir la biodiversité en tant que capital naturel national et intensifier sa contribution à la prévention de la perte de la biodiversité mondiale.

La Grèce attachée à la protection, conservation et restauration de ses écosystèmes compte 446 sites dans le réseau de l’ UE Natura 2000  correspondant à 27,9% de son territoire et à 22,3% de sa région maritime en contribuant ainsi activement à la réalisation des objectifs mondiaux en matière de diversité biologique (Aichi Target 11, SDG 14.5).

La Convention de Barcelone

La Convention de Barcelone pour la protection de la mer Méditerranée contre la pollution fut adoptée en 1976 par les pays méditerranéens membres de la CEE, à l’époque, afin de coordonner leurs actions et prendre toutes les mesures nécessaires pour la prévention et l’ élimination de la pollution de la Méditerranée ainsi que pour l’ amélioration de son milieu marin et littoral. En 1995 les parties contractantes adoptèrent la Convention modifiée de Barcelone sous le titre : «Convention pour la protection du milieu marin et littoral de la Méditerranée».

En 2016  la 19ème réunion des Parties (COP19) de la Convention de Barcelone et de ses Protocoles a eu lieu à Athènes.  Cette réunion a coïncidé avec la célébration de l’anniversaire de 40 ans de la Convention susmentionnée ainsi qu’ avec le fonctionnement du Plan d’ Action pour la Méditerranée du Programme des Nations Unies (PNUE/PAM) dont l’ Unité de Coordination- Sécreteriat de la Convention de Barcelone siège depuis 1981 à Athènes. Pendant cette conférence eut lieu une réunion au niveau ministériel avec la participation de Ministres d’environnement et de Hauts Fonctionnaires ayant comme sujet «Quarante ans de coopération pour une mer et une côte méditerranéennes saines et productives : un voyage collectif vers le développement durable» et ils ont adopté la Déclaration d’ Athènes par  laquelle ils s’engagent a l’ implémentation des programmes et des lignes directrices adoptées par la COP19. La 20ème Conférence des Parties Contractantes se déroula à Tirana en décembre 2017.

La Grèce est une partie contractante active de la Convention. Elle soutient ses objectifs liés à l’ amélioration de l’ environnement marin et côtier de la Méditerranée, le développement de synergies entre les Parties ainsi que le développement durable des pays de la Méditerranée.

Economie circulaire


Dans le cadre du développement durable, l’ économie circulaire constitue une priorité pour la Grèce.  La transition à une économie à faible intensité de carbone, en améliorant la gestion de ressources à travers les principes de l’ économie circulaire, est très importante,  afin d’ assurer la protection de l’ environnement et de la santé publique, renforcer le développement “vert” et créer des positions de travail. Des réformes du cadre légal et régulatoire, en tandem avec la sélection d’ outils financiers appropriés et la création d’ un mécanisme pour évaluer son implémentation sont nécessaires  pour la promotion de l’ économie circulaire au niveau national. Dans ce contexte, la Grèce a mis en œuvre la “Stratégie nationale pour l’ économie circulaire ”. Qui plus est, la Grèce, pendant le Sommet Action Climat, en Septembre 2019, a   pris un engagement volontaire pour la promotion du développement durable via l’ économie circulaire,  dans le cadre de la mise en eouvre des ODD.

Réseau de Diplomatie Verte de l’ UE

Lors du Conseil Européen qui a eu lieu à Thessaloniki en 2013, dans le cadre de l’ Union Européenne, les pays-membres sont convenues d’ intégrer l’ environnement  dans les relations extérieures de l’ UE, en créant un réseau informel d’ experts des Ministères des Affaires Etrangères des pays-membres, appelé «Réseau de diplomatie verte» afin d’ atteindre les objectifs internationaux fixés dans la domaine de l’ environnement et leur interconnexion à d’ autres politiques, comme celle de la sécurité.

Le Réseau encourage l’action concertée de la représentation diplomatique de l’ UE et de ses pays-membres en facilitant entre autres, l’ échange d’ informations et d’ avis sur des thèmes environnementaux, ainsi que la discussion  des meilleures pratiques et leur intégration dans la  politique étrangère.

La première réunion du Réseau a eu lieu lors de la présidence grecque de l’ UE en 2003 à Athènes, alors que depuis 2012 le Réseau fonctionne au sein du Service Européen pour l’ Action Extérieure (SEAE).

Liens connexes
•    ccich.gr
•    sustainabledevelopment.un.org
•    www.unfccc.int
•    www.ypeka.gr
•    http://web.unep.org/unepmap/
•  https://eeas.europa.eu/headquarters/headquarters-homepage/413/environment-and-climate-change_en





Dernière mise à jour lundi, 04 novembre 2019