Dimanche, 25 Août 2019
greek french
Accueil arrow Actualités arrow Annonces de l’Ambassade arrow Réponse de S. Exc. M. Théodore Passas, ambassadeur de Grèce à l’article publié dans le Monde daté du 1er février «Des migrants naufragés accusent la Grèce»

Réponse de S. Exc. M. Théodore Passas, ambassadeur de Grèce à l’article publié dans le Monde daté du 1er février «Des migrants naufragés accusent la Grèce»

mardi, 04 février 2014

Par rapport à l’article publié dans le Monde daté du 1er février « Des migrants naufragés accusent la Grèce » et le tragique accident qui a coûté la vie à 12 immigrants lors de leur tentative de passage en Grèce à bord d’un bateau, on ne peut qu’exprimer notre douleur la plus profonde pour la perte de vies humaines et surtout d’enfants.

On peut malheureusement s’attendre à ce que cette tragédie se reproduise.

Des gens désespérés fuyant des pays ravagés par la guerre et l’impasse absolue, sont prêts à prendre des risques extrêmes pour gagner une vie meilleure pour eux-mêmes et leurs familles.

Les autorités grecques essayent de faire face avec les moyens dont elles disposent dans une conjoncture économique telle qu’elle est connue. C’est irréel, surréaliste d’anticiper le zéro accident étant donné que, parfois les immigrés utilisent des méthodes qui mettent leur vie en grand péril, les conditions climatiques sont quelquefois extrêmes et un grand nombre d’immigrants n’a aucune expérience de la mer, provoquant panique et possibles accidents. Ces vérités sont constamment décriées par les autorités grecques depuis quelques années.

En ce qui concerne l’article du Monde, pour l’équilibre dans la présentation des faits et la meilleure information des lecteurs du journal, nous soulignons que plusieurs rescapés ont exprimé leur reconnaissance pour leur sauvetage par la garde côtière. En toute transparence, la garde côtière a publié la carte numérique qui montre les diverses positions du navire avec les immigrants se localisant dans un parcours vers l’îlot Farmakonissi et à aucun moment vers la Turquie selon certains témoignages cités dans le même article. Dans le même contexte, il est à souligner que ces derniers 18 mois les gardes côtières grecques ont sauvé la vie de 3.194 immigrants dans 140 opérations de sauvetage.

Ce terrible drame de Farmakonissi entraîne peine et détresse non seulement pour les proches des naufragés venant de Syrie ou d’ailleurs mais aussi pour la société grecque et l’opinion publique internationale  qui sont complètement bouleversées.

Tant que l’immigration illégale n’est pas gérée d’une façon globale, et surtout tant que les réseaux criminels qui mettent en danger la vie de ces gens désespérés et exploitent l’espoir pour amasser des fortunes ne sont pas démantelés et les trafiquants arrêtés grâce notamment à une coopération étroite avec les pays transits pour les aider à combattre ces réseaux, ce type de tragédie sera malheureusement revécue.

Theodore M. Passas

Ambassadeur